Refuge de guerriers et mercenaires en quête de kamas, dans la Communauté de Kuri


    [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Partagez
    avatar
    Ana-Lou

    Messages : 3

    [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Ana-Lou le Dim 4 Déc - 2:15


      "Tu ne trouve pas qu'il me va foutrement bien ? De profil ? C'était le bandana de grand père. Il avait vraiment des goûts de Porkass d'habitude, mais je dois dire que cette fois..."
      "On retrouve nos têtes placardées dans toutes les tavernes de la région, et c'est tout ce que tu trouves à dire ? Par les bourses de Sram ! T'es givrée ma pauvre !"
      "Hey ! Relaxe Zaza ! C'est pas parce qu'on t'as déssinée avec une tronche de bwork que tu dois tirer la même tout le temps..."
      "Tais-toi..."

    Elle me tendit l'une des deux chopines que le tenancier venait de nous apporter :

      "Et bois-ça... Parfois, je me dis que je préfère encore ta compagnie quand t'as un coup dans le pif. Bien sûr t'es toujours une emmerdeuse, mais au moins je peux mettre ça sur le dos de cette pisse de bouftou."
      "Charmant !"
      "Pas de quoi. Et cache-moi donc ces mèches qui dépassent."
      "Oh, ça va, tu crois qu'on va nous reconnaître habillées comme ça ! On a l'air de deux mendiantes tout droit sortie des égouts de Bonta ! Rien qu'à l'odeur, personne n'oserait s'approcher assez... Parole de roublard, mais qu'est-ce qu'on pue..."
      "T'avais qu'à réfléchir avant de nous embarquer là-dedans. Tu parles d'un plan..."
      "Ouais, mais on a les poches pleines ma belle ! Puis c'est qu'une question de temps ; ils finiront bien par se lasser de nous chercher. La garde bontarienne... Tss, ils valent bien dix iops chacun."
      "Et qu'est ce qu'on fait en attendant ?"
      "On se reprend un jus de bwork ! La réponse est toujours au fond du verre !"
      "J'aurais dû m'en douter..."

    Elle me lança un regard qui était tout sauf bienveillant avant de tourner son regard vers les autres tables. Au fond, malgré mes airs provocateurs je devais bien m'avouer qu'elle avait une nouvelle fois raison. Depuis notre naissance, j'avais toujours été la plus impatiente, la plus impulsive et la plus irréfléchie de nous deux. Jumelles, soeurs, associées... Bien que nos visages n'étaient que les deux faces d'un même kamas, nos caractères avaient toujours été diamétralement opposés. Elle agissait selon un code d'honneur qui m'avait toujours été étranger, où plus vraisemblablement, que j'avais choisie d'ignorer. J'avais fais le choix de suivre les traces de notre roublard de père, tandis qu'elle avait optée pour le sérieux et la compassion de notre mère qui suivait alors la voie de Sram. Et tandis que j'avais toujours accumuler les actions douteuses sans réfléchir, Zara ne cessait de trouver une justification à nos actes. Une disciple de Sram faisant preuve d'empathie, on aura tout vue ! Comme si, nous étions faites pour rentrer dans le moule du commu....

      "Dis ! Tu te souviens de cette soirée dans cette taverne bizarre ?"
      "Laquelle ? Tu m'en trouves une nouvelle tous les soirs..."
      "Mais va te.... Bon, d'accord, d'accord ; mais je suis sérieuse là. Tu sais, avec cette émergumène haute comme trois pommes qui se lançait dans une campagne de recrutement pour un clan."
      "La Taverne de la Bière Rouge ? Le clan Silveria ? Quel rapport avec nous ?"
      "Et bien, on a besoin de disparaitre un moment non ? Quel meilleur moyen de se faire oublier qu'en se fondant dans un de ces clans glauques ? Personne n'ira nous y chercher."
      "On y entre pas comme ça. Et puis, rien qu'au premier coup d'oeil ils vont comprendre que tu vaux pas un kamas de confiance."
      "C'est qu'un détail ça ! Avec un jolie sourire et une petite bourse bien rebondie..."
      "C'est sûr que vu comme ça..."
      "Tiens voilà, laisse-moi faire."

    Déchirant une page de mon guide du parfait roublard, je pris soin de lisser ma plume de tofu avant de la noyer dans une petite fiole d'encre noirâtre. Oui, même moi je m'étonne encore de tout ce que je peux trouver dans mes poches ! Mes doigts eurent tôt fait de s'activer...


    Salutations à vous sylv, à toi, à celui ou celle qui lira cette lettre !

    Je me présente à vous, sous le nom et au nom d'Anabella et Zaratine Loustik ; plus simplement nommées Ana et Zara Lou. Oh ! Rassurez-vous, rien à voir avec ces criminelles notoires qui posent avec tant d'élégance sur les affiches de recherche. Des cousines lointaines tout au plus... Mais bref, revenons à nos bouftous ! Ayant assistées à l'une de vos démonstrations des plus brillantes concernant le recrutement dans votre clan, ma soeur et moi souhaiteriont donc avoir une chance de mettre nos talents à contributions. Je maitrise pour ma part un certain nombre de talent roublardesque qui pourrait peut être vous être utile du haut de mon 174 ème cercle, tandis que ma jumelle fait ses premières armes dans l'ombre de Sram. Il va sans dire que nous sommes tout à fait prêtes à nous soumettre à vos règles et coutumes, ou à essayer. Car effectivement, nous aurions besoin de nous faire oublier quelque temps ; quelques petits désaccords avec la législation bontarienne, trois fois rien ! Aussi votre assemblée semblait le lieu idéal pour repartir du bon pied ! Nous programmons une visite dans votre refuge dans les prochains jours si vous nous acceptez, le temps que nos dernières affaires affluent d'Helsephine, notre dernière demeurre en date.

    Roublardement vôtre,
    Ana et Zara Lou.
    "Tu comptes faire quoi de ce torchon ?"
    "Leur faire parvenir à la taverne de la bière rouge. A vol de tofu, je dirais qu'elle y sera dans deux ou trois heures."
    "J'en doute si tu continues de le déplumer comme ça..."
    "Crois-moi, tu m'en remercieras."
    "Si tu le dis..."

    Spoiler:
    [HRP] Pour infos, je migre du serveur d'Helsephine vers Kuri mardi prochain (je crois). Donc je ne serais pas disponible en jeu avant ^^. Et pour ce qui est des personnages, ils ne sont jouer que par une unique personne, à savoir moi. Hésitez pas à me mp pour plus d'infos si besoin ! [/HRP]
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Zaurane le Dim 4 Déc - 18:57

    Qu'est-ce que ?!

    Elle fila immédiatement devant l'écriteau. Celui des avis de recherche. De son petit index ganté, elle parcourut les différents noms de criminels recherchés. Rien. Elle ne trouva rien, pourtant elle aurait juré qu'elle avait déjà entendu de sombres rumeurs au sujet d'une paire de jumelles qui ne laissaient pas d'agréables souvenirs sur leurs passages. Il y avait tant de fous en ce bas monde, qu'il était fort probable que le couple en question soit une toute autre paire de vilaines. Quoiqu'il en soit, elle ne souhaitait pas s'attirer les foudres des autorités du coin, surtout que plusieurs caisses de matériels, dans les sous-sols du Refuge pourraient leur causer quelques ennuis. Rester discrets, juste ce qu'il faut, pour n'attirer aucun soupçon.

    La meneuse n'était pas dupe. Même si leurs noms ne figuraient pas sur les actes de mise à prix, elle avait bien compris que les deux compères cherchaient à se planquer. Zaurane avait ouvert le Refuge pour plusieurs raisons, la première, pour créer une nouvelle famille, la seconde, pour accueillir les aventuriers égarés, quels qu'ils soient. Quels qu'ils soient. Elle se répétait cette phrase de temps à autre, lorsqu'elle se braquait devant des cas particuliers. Ce cas présent était plus que particulier, il cumulait une double demande de Refuge, une identité sans doute fausse, avec peut-être un bagage criminel et avec ça, l'appartenance à un Clan plus que dangereux, celui des Roublards. Cela faisait bien trop de choses pour laisser entrer ce duo sans poser quelques questions. Pour la sécurité de sa famille actuelle, pour le bien de tous, Zaurane choisit de prendre quelques précautions. Elle espérait que l'histoire qu'elle avait imaginée, sur l'origine de leur venue au sein du Refuge n'était pas aussi rocambolesque. La trentenaire déroula un parchemin vierge et écrivit rapidement un message à leur attention :[/i]

    Je souhaite vous avertir, quelques détails dans votre lettre sont plutôt encombrants. J'aimerais que vous m'assuriez que votre venue parmi nous n'amènera ni ennui, ni représailles de la part de personnes malveillantes. Je tiens à la sécurité et au bien-être de mes Hommes. Nous sommes une famille fidèle et honorable, et nous respectons ceux qui n'en font pas partie. Mais amenez du sang chez moi, et je ne garantie pas que le vôtre ne le recouvre. Sachez que je n'ai qu'une parole.

    Zaurane.

    Elle confia son parchemin à Quernan, dans l'espoir qu'ils retrouvent ces deux femmes pour le leur remettre. Elle attendait sur le pas de la porte, les bras croisés, la mine inquiète. Elle pria pour qu'il revienne avec une bonne nouvelle.

    [HRP : J'ai eu quelques informations de la part de la candidate, au sujet de l'histoire de ses personnages. Je connais déjà la réponse, mais étant donné que ce fut en HRP, je lui laisse le soin de mettre le tout en scène, afin également que les Recrues soient au courant, tout ceci ayant eu lieu à huis clos. Bref, je n'ai pas axé les réponses de Zaurane, sur les litiges mercenaires-roublards (qu'on m'a brièvement expliqué, j'en apprends tous les jours Smile) étant donné les intentions et la volonté de mon personnage à ce propos, cela ne coïncidait pas. Je veux dire par là, que notre Clan a une vocation de mercenaire pour des aspects moins "tranchés" que ceux que l'on croise, l'aspect famille étant le plus important. Je tenais simplement à le notifier pour celles et ceux qui crieront au mulou.

    Mon personnage se mettra à voter dès lors que la réponse de la candidate aura eu lieue. Je vous demanderais les Silverians d'attendre ce moment là si vous voulez bien, juste pour une cohérence "hiérarchique". Nous comptons donc accepter de façon exceptionnelle une double entrée, après discussion en interne, nous avons trouvé cela plutôt intéressant, la qualité de la candidature ayant aidé à prendre cette décision.

    Au passage j'adore l'affiche, petit bémol sur l'anglais par contre :/.

    PS : On te prête Quernan, ne le tues pas juste, hé hé.)


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Ana-Lou

    Messages : 3

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Ana-Lou le Dim 4 Déc - 23:50

    Encore des murs blanc cassé et des poutres apparentes. Des chaises noir et or. Une table dont je ne pourrais rien vous dire, sinon qu'en son centre trônait un chandelier noir avec des bougies rouges. La pièce n'avait pas de fenêtres, juste deux portes encadrées de moulures qui se faisaient face. La décoration d'intérieur craignait vraiment... Enfin bon, comme on aurait pu s'y attendre d'une demeurre précédemment habitée par une vieille enutrof décrépite.

    Un homme entra par la porte du fond. Il dut se pencher pour ne pas se cogner la tête au linteau. Il était plutôt grand, assez bien tanké malgré une façon de se mouvoir qui trahissait sa trentaine révolue. Instinctivement, je me surpris à sourire.

      "Anabella et Zaratine ? On m'a dit à la taverne du coin que je pourrais vous trouver ici. J'ai un message de la part du clan Silveria."
      "Hum, livré avec un bel emballage en plus. Et il a un nom ce grand gaillard ?"
      "Quern..."
      "Pas de ça Ana."

    Soupirant, Zara s'empara du parchemin que le messager tendait, faisant sauter d'un simple mouvement de l'ongle la cire qui le tenait enrouler.

      "Quoi ? C'est normal de s'interresser à un visiteur qui a fait tout ce chemin pour venir nous voir. Surtout quand il a des jambes à faire sauter les bou..."
      "Il faudra que tu m'expliques un jour pourquoi tu essayes toujours de plumer tout ce qui bouge..."

    Haussant les épaules comme une enfant pris en faute, je ne pris pas la peine de répondre. Nous venions encore de passer les deux dernières heures à nous chamailler, inutile d'en rajouter encore.

      "Bon, alors ? Qu'est ce que ça raconte ?"
      "Je crois que ça vient de la dirigeante..."
      "La naine complétement éméchée de l'autre soir ?"

    *Raclement de gorge*

      "Zaurane. Zaurane Silveria." s'empressa d'ajouter le dénommé Quernan, affichant un regard plein de consternation.
      "Ouais, n'empêche qu'un boufton, ça reste un petit bouftou !"
      "Tchhh ! Bon en résumé, tu lui à foutu les pevetons avec tes allusions à deux kamas. Elle hésite au vu des ennuis qu'on pourrait apporter à sa troupe, bien qu'elle ne semble pas complétement désinterressée. Une sorte de mise en garde ; regarde donc."

    Je m'emparai du bout de parchemin, le parcourant rapidemment du regard. C'était absurde ! Quel ennui aurait pu venir de personnes malveillantes ? Pour dire vrai, c'était plutôt des personnes bienveillantes qu'il fallait se méfier ! Bref, aucun soucis de ce côté là.

      "Inutile de renvoyer une lettre alors que nous avons ici le messager, n'est-ce pas ?"
      "Quelle réponse dois-je transmettre à Dame Zaurane ?"
      "Hum..."

    Mon regard croisa celui de ma soeur un bref instant, et je sus immédiatement quoi répondre.

      "Alors dis-lui que je garantis personnellement que notre venue n'occasionnera aucun évènements facheux. Car aussi longtemps que ma soeur et moi seront acceptées parmi les votres... Les miens garantiront votre sécurité autant que celle de leurs soeurs. La famille est dans nos veines, ce qui fait battre nos coeurs : un trésor plus brillant que l'or. Même si j'ignore si nous pourrons un jour nous considérer réciproquement comme telle ; je promets que nous tâcherons de marcher dans cette voie. Et si notre passé peut vous paraître douteux, fermez les yeux quelques instants et dites vous que parfois la fin justifie les moyens. Tu penses pouvoir retenir tout ça ?"
      "Le message sera transmis, n'ayez crainte."
      "Oh ! Mais sache que... nous ne craignons personne. Bonne route mon chou."


    Spoiler:
    [HRP] Désolée si c'est assez brève, mais la nuit tombe et ça me réussit pas je crois ^^ Et n'étant pas certaine d'être là demain, je tenais à finir ça ce soir quand même. [/HRP]
    avatar
    Miom
    Coordinateur

    Messages : 540
    Localisation : Dans un bain de sang de Kanigrous

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Miom le Lun 5 Déc - 16:43

    Miom qui lisait tranquillement et confortablement assise dans le fauteuil du grand Hall poussa un long soupir. Elle qui avait décidé d’en apprendre plus sur l’histoire de son monde n’en pouvait plus de tous ces chevaliers vigoureux, de ces dragons puissants et de ces Dieux bienveillants. À histoire farfelue, mal de tête conséquent.
    Elle referma son livre d’une main lasse et tendit un peu plus ses pieds vers le feu accueillant qui crépitait face à elle.
    Le regard dans le vide, la jeunette sursauta quand Quernan entra.

    La chasseuse ne s’avait pas quand leur relation s’était dégradée, certes elle-même n’était pas très bavarde, et lui non plus d’ailleurs ... Mais il s’était vite mis en place une animosité entre eux qui la dérangeait.
    Elle décida de l’ignorer, ne cherchant pas spécialement la confrontation ce soir. Se massant les tempes, elle ne put retrouver le fil de ses pensées avec le raffut que faisait le gros essoufflé derrière elle.

    Quernan avait remarqué Miom, mais voyant qu’elle-même s’était retournée, il s’installa alors à son poste et respira un grand coup. Bon dieu qu’il faisait froid en ce moment.
    S’installer auprès de la cheminée l’eut intéressé si la Iopette n’y était pas déjà.
    Se souvenant de sa course, il prit un parchemin et annota ce qu’il avait retenu.

    « Elle garantis personnellement que sa venue n'occasionnera aucun évènements fâcheux. Car aussi longtemps que sa sœur et elles seront acceptées dans le Clan, les siens garantiront notre sécurité autant que celle de leurs sœurs. La famille est dans ses veines, ce qui fait battre leurs cœurs : un trésor plus brillant que l'or. Même si elle ignore si elles pourront un jour se considérer réciproquement comme telle ; elle promets qu’elles tâcherons de marcher dans cette voie. Et si son passé peut nous paraître douteux, fermez les yeux quelques instants et pensez que parfois la fin justifie les moyens. »

    Sur les dires de Annabella Lou, vôtre Quernan.

    Miom se redressa, Quernan venait d’accrocher quelque chose au panneau des recrutements. Intriguée, et surtout surprise de ne pas y avoir prêté attention auparavant, elle se leva péniblement.
    Ses pieds sur le sol froid lui firent effet d’électrochoc. Elle grimaça puis sourit quand elle les glissa dans ses chaussons.
    Le confort, il n’y avait que ça de vrai.

    Elle se dirigea enfin vers le panneau, en évitant toujours Quernan. Arrachant les parchemins, elle se réinstalla au coin du feu.

    S’affaissant sur elle-même, elle ronchonna, grincha et grommela. Elle retint son souffle et soupira longuement.
    Elle ne prit même pas la peine de reconsidérer la candidature. Se levant, les joues rouge de colère elle se dirigea vers le comptoir et lança les papiers à la figure de Quernan.

    -C’est quoi ça ? dit-elle péniblement, se retenant d’hurler.
    -Tu sais plus lire ... c’est pire que ce que je croyais te concernant ! répondit l’intéressé en esquissant un sourire espiègle.
    -Imbé ... Je vois bien que c’est une candidature ! Mais comment avez-vous pu les laisser entrer ?
    -C’est quoi le problème ? Tout le monde a le droit de tenter sa chance à ce que je sache ! lacha-t-il sans comprendre ce qui lui posait soucis.

    Sans essayer de parlementer, et fatiguée de tout ça elle prit un document vierge et y inscrit une courte réponse.

    Aux candidates,
    Pour moi c’est hors de question de vous ouvrir nos portes, bonne continuation.
    [Que je le dise tout de suite, je n’ai rien contre vous ! J’adore même le jeu des deux personnages. Et je suis pour votre intégration ... le seul souci c’est au niveau du BG de Miom, je ne vais pas tout vous dévoiler. Mais entre autre, c’est le clan Roublard qui a tué son père, et l’ayant découvert récemment, elle ne va pas ouvrir sa porte à la première roublarde venue.
    PS : Je précise également que je me suis permis de poster avant le feu vert en RP de Zaurane, suite à son accord.]


    ________________________________________________________________

    Dans un Clan, on suit souvent le même objectif.

    Spoiler:

    BOUH !
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Zaurane le Mar 6 Déc - 21:20

    Goutte après goutte, elle se dilapidait sur le sol, transformée en petite mare d'appoint, détruisant le bois du plancher. Flic, floc, faisait-elle en rythme. Une odeur âpre enveloppait la pièce, recouvrant celles d'urines, de rance et d'air comprimé. Une paire de bottes usée, couverte de boue séchée du marais puant écrasait une besace déchirée sur le rebord d'une chaise. Des épluchures de citron et des noyaux de cerise jonchaient les recoins des murs de la pièce. La lumière, perçait les planches qui recouvraient les fenêtres, leurs vitres avaient volé en éclat la nuit passée, suite à une petite colère de la propriétaire de ce lieu infâme : la chambre de Zaurane. On eut jamais vu amas aussi putride et disproportionné pour un tel petit bout de femme. Il ne manquait plus que les crottes de...Ah, si, il y en avait sous les bottines, des excréments de Dragodinde. Fort bien.

    La petite mare de bière, formée par la chopine renversée de la veille continuait de grandir. L'endroit semblait abandonné, les toiles d'Arakne habillaient le plafond, au bon gré de l'Eniripsa qui s'amusait à les compter les soirs où l'insomnie lui tirait la langue. Si la pièce n'était pas condamnée en permanence, les rats d'Amakna y auraient très certainement élu domicile. Mais bien évidemment, la petite fée du logis rentrait tous les soirs, bien que parfois très tard. Cette fois, elle décida de passer sa soirée au Refuge, et non pas dans une des nombreuses tavernes de ce monde. Bourse percée, bonheur d'Enutrof elle fit, bourse vide, colère du tavernier, elle s'enfuit. Elle accusa Crâ d'avoir transpercé ses affaires, et jura envers les autres, d'avoir comploté pour qu'elle ne se rende pas compte. Bref, Zaurane rentra au refuge, énervée.

    Le bourru de l'accueil, Quernan, ne prit pas la peine de relever sa grosse tête, il connaissait exactement la série de bruits que produisait l'entrée discrète de la meneuse du Clan Silveria. Écrasement de la poignée de porte contre le muret, suivi du bruit sourd car elle trébuche toujours contre le tapis de l'entrée. Ensuite, un ou deux verres cassé si Mandralia n'a pas encore débarrassé la table avoisinante, et enfin, le tabouret que l'on tire vers soi, suivi d'un poing minuscule qui tambourine le comptoir. Les habituels jurons de la femme ne sont plus pris en compte, puisqu'ils sont quasiment à l'intérieur des oreilles de sa première victime : Quernan. Qui, quoi, comment, combien, pourquoi et quand assaillirent le gentilhomme. Il répondit calmement, arrangeant de temps à autres les mèches de sa chevelure grasse. Ce dernier lui expliqua tant bien que mal sa rencontre avec le duo de femmes qui avait secoué ses esprits ces derniers jours. Elle l'écouta attentivement. Il lui exposa brièvement la situation actuelle, la réponse des candidates au sujet de ses inquiétudes. La réaction sembla la contenter, même si elle aurait préféré entendre autre chose. Il hésita à lui remettre le bout de parchemin laissé par Miom, il la taquinait sans arrêt mais il l'appréciait vraiment, au fond. Au dernier moment, il décida de cacher le parchemin au fond de sa poche.

    Elle agrippa son bras, les ongles prêts à se plonger dans la chair. Il poussa un cri, sa vitesse soudaine le surprit, elle avait arrêté son geste, l'empêchant de cacher le bout de papier. Elle le lâcha, consciente de l'effet qu'elle s'apprêtait à blesser un ami. En ce moment, complexée par sa baisse de puissance, elle semblait très agressive envers les autres. Elle recula, relevant ses deux mains, signe qu'elle ne ferait plus de geste offensant. Il se frotta le bras, grimaçant. Elle lut le commentaire de son premier mentor. Zaurane leva les yeux, et réfléchit. Elle ne comprit pas pourquoi sa consœur avait répondu par la négative. Se méfiait-elle également au sujet de la potentielle criminalité du duo ?

    L'Eniripsa choisit de prendre les devants et de régler l'affaire directement auprès de Miom, elle avait apaisé ses doutes et était persuadée que la Iop partageait les mêmes craintes. Elle lui parlerait ce soir. De toutes façons, que pouvaient-ils risquer, ils étaient en nombre supérieur !

    Zaurane apposa sa signature sur le parchemin de Ana et Zara Lou, suivi d'un commentaire :

    La voie est libre me concernant. À mes frères et soeurs de délibérer.
    Zaurane.

    Elle déposa ensuite une note à l'attention de la disciple de Iop, l'urgence était de mise.

    [HRP : Voilà, c'est un vote positif de ma part. À vous les studios !]


    Dernière édition par Zaurane le Mar 6 Déc - 22:52, édité 3 fois


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Yugittyea

    Messages : 109
    Âge : 25
    Localisation : Sufokia
    Activité : Paysan/Boulanger/Bricoleur/Eleveur
    Humeur : Tout mignon, tout doux

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Yugittyea le Mar 6 Déc - 22:17

    Yugi était exténuer. Il avait passé sa journée face aux corailleurs et aux acolytes du Gorlo pour apporter son aide à une amie entetée qui avait du mal à oublier des capacités inutiles qu'elle avait apprise. Il avait de plus joué le mercenaire, il avait aidé un jeune aventurier à traverser la grotte hesque et à en sortir vivant. Sur le chemin du retour, il se demanda si Zaurane avait répondu à son message, et décide donc d'aller s'en assurer auprès de Quernan. Une fois rendu là-bas, Quernan le rassura sur cette missive, et lui dit qu'une nouvelle candidature était parvenue. Yugi décida donc de la lire. Il l'enleva du panneau où elle était accrochée, et s'intalla confortablement au coin du feu, son endroit préféré. Il n'en crut pas ses yeux, et relut plusieurs fois la candidature. Il écrivit sur un parchemin annexe:

    Hum,
    Une candidature très intéressante, vous m'avez l'air de personne digne de confiance combative, avec un tempérament assez fougueux. Et je dois dire que ça me plait. J'aimerais voir ce que vous valez, tant au combat, que sur le plan relationnel.

    Spoiler:
    [HRP] Comme vous l'aurez compris, Yugi aimerait vous connaitre, et il a donc voté POUR. Très bonne candidature, je suis fan de l'affiche. Je vous souhaite une bonne continuation, et espère vous retrouver bientôt. [/HRP]
    avatar
    Leian
    Recruteur

    Messages : 445
    Âge : 26
    Localisation : Sur le dos d'un bouftou
    Activité : Maître Alchimiste
    Humeur : Envie de gelée

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Leian le Jeu 8 Déc - 20:30

    Boom.

    - Aieuh !

    Tombée par terre, la jeune fécatte grimaça légèrement et releva des yeux quelque peu énervés vers cette foutue personne qui n'avait pas fait attention (parce que bien sûr, elle n'y était pour rien).

    - Ben alors la p'tite, tu regardes pas où tu vas ?

    Flouzze ! Ce vieux grip-sou venait de l'envoyer au tapis parce qu'elle .. il n'avait pas fait attention ! Elle se releva et s'épousseta en ronchonnant.

    - Bah bien sûr oui, c'est de ma faute tout de suite ! Je sais que je suis un boulet mais quand même quoi ! Un peu de respect pour la gent féminine je te prie, vieille croûte !

    La "vieille croûte haussa un sourcil et partit dans un petit rire moqueur en lui tapotant la tête.

    - Mais c'est qu'on s'est pas levée du bon pied c'matin dis donc ! Pète un coup va, ça ira mieux après; tu verras.

    La jeune femme aux cheveux verts resserra ses petits poings et ouvrit la bouche comme un poisson. Elle n'avait pas l'air fine, et s'en rendit compte après un moment, se décidant à lâcher l'affaire. Elle leva les yeux au ciel et poussa un profond soupir, lui tapant l'épaule au passage quand même.

    - Toi alors, tu changeras jamais ..
    - Et pourquoi je changerai hein ? On m'aime comme ça ! Et si c'est pas le cas, je vais pas devenir un prout prout tsoin tsoin pour le bon plaisir de gens qui ne savent pas apprécier ce bon vieux Flouzze hein ?
    - Oulah .. Tu fais dans la psychologie maintenant ? Enfin bref .. Tu allais au refuge, papi-mou ?
    - Et comment que j'y allais ! Parait que Mandralia a ouvert un tonneau d'une nouvelle bière ! Tu sens pas son doux parfum dans l'air qui t'appelle et émoustille tes sens ?
    - .. Pas vraiment, non.
    - Tss, t'y connais rien la p'tite.

    Levant les yeux au ciel une nouvelle fois, elle se mit en route, suivie de près par ce brigand d'enutrof. Ils arrivèrent bientôt au refuge et Leian recommença à rouspéter quand le papi blond la poussa pour rentrer plus vite. Bon sang de bon soir, il allait falloir que quelqu'un lui apprenne les bonnes manières un jour à ce malotru ! Elle le vit filer vers la taverne et ricana finalement : elle l'aimait bien au fond ce petit vieux. Prenant le temps de saluer Quernan et de papoter un peu avec lui, il lui annonça bientôt qu'une nouvelle candidature était affichée.

    - Vrai de vrai ? Mais ils se sont passés le mot, c'est magnifique !

    Elle se leva d'un bond pour lire vite fait, fronçant les sourcils devant le refus catégorique de Miom qui lui sauta aux yeux. Hmm .. Ce n'était pas dans ses habitudes, il y avait anguille sous roche et la fécatte relégua ses questions dans un coin de sa tête pour les poses à la iopette la prochaine fois qu'elle la croiserait. Elle se mit donc à lire le parchemin et fut surprise d'apprendre qu'il n'était pas question d'un candidat, mais de deux directement ! Enfin, candidates plutôt .. Haussant les épaules après avoir parcourut plusieurs fois le texte des yeux, elle se dirigea vers la porte qui menait à la taverne pour en parler à Flouzze. Il était en train de chanter sur un table au fond de la salle, le nez rouge et une choppe à la main. Leian ne perdit pas de temps et retourna dans le hall en soupirant pour rédiger une réponse.

    Je ne vois pas de raison de refuser, et trouve ça plutôt pas mal d'avoir deux personnes pour le prix d'un, c'est chouette !
    Hâte de rencontrer ces deux soeurs qui, semblerait-il, ont un sacré sens de la famille et des liens. J'espère que l'on s'entendra bien et qu'on pourra parler d'agrandissement de la famille Silveria !
    C'est donc un OUI pour ma part.
    Bien à vous,

    Leian.

    Ps : Flouzze est à deux doigts de rouler sous la table et ne pourra pas voter. Excusez-le. Je suis sûre qu'il dirait oui par contre : tout ce qui a un minimum de courbes bien placées lui tape dans l'oeil ..

    Elle redonna sa plume à Quernan et accrocha son mot à la suite de celui de sa consoeur pour finalement monter dans sa chambre après quelques mots de plus échangés.


    ________________________________________________________________
    ROAR.


    En route pour l'aventure o/

    Spoiler:


    ♥ Squickette ♥

    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Zaurane le Ven 9 Déc - 14:18

    L'Eniripsa s'apprêtait à repartir dans les souterrains de l'île d'Otomaï lorsqu'elle eut un éclair. Quand était-il de la candidature d'Ana et Zara Lou ? Elle fit demi-tour et rassembla les divers parchemins. Seule Miom s'opposait à leur venue, et selon leur règles, la majorité l'emportait, sauf cas exceptionnel. Elle se promit de parler à son amie dès ce soir, afin de régler les litiges et éviter de nombreux ennuis.

    Zaurane apposa le sceau familial sur le bas du parchemin, attestant que la candidature était acceptée. Il ne leur restait plus qu'à se rencontrer, enfin.

    [HRP : tes personnages sont acceptés parmi nous, une période d'essai va donc commencer, elle durera 15 jours et tu seras guidée par Flouzze, le bougre qui se roule sous les tables ! Je te laisse le soin de me contacter en jeu par le moyen que tu souhaites.

    PS : je n'y serais pas avant 19h]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Ana-Lou

    Messages : 3

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Ana-Lou le Mar 20 Déc - 20:15

    Sept jours plus tard...
    Port de Madrestam,
    00h00, l'heure de l'ange
    .


    Le ciel était si sombre qu'il me semblait qu'on l'avait éteint. Le vent me transperçait, me traversait sans rencontrer la moindre résistance. Je ne sentais plus mon corps, ni le moindre de mes membres, je ne sentais plus rien, j'étais fondue dans le ciel, j'étais transparente et nue. Je ne savais plus où j'étais. J'étais éteinte comme le ciel...

    Mes bras tremblèrent sous un irrépréssible frisson, offrant à la brise nocturne le parchemin qui s'échappa de l'étreinte maintenant inerte de ma main. Une lettre dure qui ne laissait rien espérer, qui niait à notre père son existence ou ce qu'il avait été. J'entendais Ana me parler à l'oreille, mais qu'importe ce qu'elle disait, j'avais connu l'homme.

      "Il parlait beaucoup de toi aussi." disait-elle. "Tout le temps, en fait. Il disait que vous aviez suivi des voies différentes mais qu'au fond, vous étiez les mêmes. Il t'admirait, tu sais. Il t'admirait tant. Il souffrait de ton silence. Il le comprenait, mais il en souffrait."

    Ces paroles m'étaient insupportables, pourtant je les buvais. Tout ce temps, j'avais l'impression qu'il était là, entre nous, toujours vivant, mentant, insuportable et attachant, acéré, beau et usé ; mais vivant. Je voulais savoir. Sentir. Comprendre. Ce qu'il avait vu, ressenti ce jour-là. Savoir ce qui sépare la terre ferme du vide. Et y noyer cette peur, cette douleur d'être seule.

      "Nous trouverons qui est responsable de sa mort, et qui ou quoique ce soit, il en paiera au triple les intérêts. Ca, je te le promets. Nous trouverons les réponses. Ensemble." continua-t-elle.
      "Ca n'a plus de sens pour moi, ça n'en a jamais eu..."

    Je ne vis pas le coup venir. Sa main gantée vint s'écraser contre ma joue, arrachant des perles de sang sous la violence du choc. Imprimant en lettre de feu, les gravures de son anneau frage sur ma peau.

      "C'est quoi ton problème ?" cria-t-elle. "Ne redis jamais ça ! Tu le regreterras jour après jour. Si tu en veux à quelqu'un, crie après moi. Mais par les douze, pour lui comme pour toi, pleure-le autant que ton coeur le souhaites... Je serais assez forte pour nous deux."

    Alors je fondis en larmes sous ses paroles, des sanglots pleins la bouche, sous l'étreinte bienveillante de ma soeur...

     
    *** 

    Le lendemain...
    Route de Cania,
    Au première lueur de l'Aube.


    Baluchon sur l'épaule, Zara bondissait de rocher en rocher, délogeant les blops à coup de cailloux. Elle s'arretait de temps à autre pour regarder le ciel, puis repartait de plus belle, sans se laisser le temps de trop penser. Je l'observais sans rien dire tandis que déviant sa course son pied vint se coincer dans une racine. Déséquilibrée, elle poussa un cri, chutant dans un buisson touffu.

      "Qu'est ce qe tu fous là ? T'es complétement malade !"
      "Tout de suite les grands mots..."
      "Arrête de me regarder avec ces yeux de chacha de goutière... Et regarde où tu mets les pieds."

    Elle fit la moue, marqua un temps de silence, puis répondit lentement :

      "Et toi, tu sais où ils nous conduiront nos pieds ?"
      "On verra."
      "... Il n'y a rien de pire que d'être seul."

    Voyant que je ne répondais rien, elle poursuivit, bavarde comme une bworkette en chaleur.

      "Etre seul, c'est ce qu'il y a de pire. J'en crève de cette solitude !"
      "Tu me repproches quoi au juste ?"
      "Rien... Qu'as tu mis sur ce parchemin ?"
      "Lequel ?"
      "Celui que je t'ai vu déposer chez nous sur un coin de table."
      "Ce n'était pas chez nous."
      "Ca l'était ! Ils nous avaient acceptés."

    Encore une fois, je ne pris pas la peine de répondre. Chasser le naturel, ils revient au galop.

      "Alors ?"
      "Alors quoi ? C'était bidon ! C'était une excuse ! Secoue un peu ta cervelle de iop de temps en temps. Ca y est tu te souviens ? Un simple refuge."
      "Peut être... Mais on y était bien. Je crois que j'aimerais y retourner un jour, quand nous aurons finis tout ça..."
      "Réglons déjà ce qui doit être régler. Si tu veux vraiment les retrouver, on le fera. Mais pour les bonnes raisons cette fois. Si parfois le mensonge peut aider à sauter des étapes, on ne construit jamais rien avec lui."
      "Il disait souvent ça oui..."
      "Alors tiens en compte, et respecte-les aussi."
      "Je t'ai rarement vu parler comme ça... C'est ce que tu leur as écrit ?"

    Extirpant de quoi me rincer la gorge, je pris le temps d'ingurgiter une bonne rasade avant de répondre dans un murmure.

      "Ouais... Un truc dans l'genre..."


    ***


    Refuge du Clan Silveria...
      Aux Silverians,

      Avant d'aller quelque part, il faut savoir d'où l'on vient. Connaître ce qui nous y a conduit, mais aussi ce qui pourrait nous entraver, nous retenir, ou nous faire du mal. En frappant à votre porte, nous avons fait abstraction de tout cela. Quittant un seuil sale pour en franchir un plus propre. C'était la solution la plus simple. Mais aussi la plus mauvaise...

      Certains évènements nous en ont fait duremment prendre conscience. Et il est maintenant temps de rectifier le tir. A l'heure où vous lirez ces mots, nous serons déjà loin. Sram nous le pardonnera, mais les adieux ne sont pas notre fort. Nous vous remercions néanmoins de votre accueil, et de votre bienveillance. Que votre chemin soit plus sûre que celui vers lequel nous marchons ; en esperant qu'un jour nos routes se recoupent. Et qu'à ce moment là, nous serons capable d'aller de l'avant sans plus aucune crainte.

      Malicieusement vôtre,
      Anabella et Zaratine Loustik.

      ... Vous trouverez à l'étage tout ce que vous nous aviez confier, ainsi que Plumeau, une saleté de petit Corbac perfide dont je vous demanderais de prendre soin. Sachez que peu importe où nous sommes, il saura nous y retrouvez.


    Spoiler:
    [HRP] Vous l'aurez compris, je me résigne à stopper ma période d'essai. Je n'ai rien à vous repprocher, je trouve franchement votre clan super. Je sais seulement que je n'ai pas trop la tête à ça en ce moment. Dissolution de ma communauté, changement de serveur, perte des points de repert... couplés à une période irl assez chargée (pour tout le monde je suppose) et j'en passe. Je crois simplement que c'était pas la bonne période pour vous rejoindre, et je souhaite prendre un peu de recul, histoire de prendre mes marques et repartir du bon pied. Si ce n'est pas rédibitoire de votre côté, il n'est pas exclu que je refrappe à votre porte, quand le temps sera venu^^ Entre temps, je vous remercie, et vous souhaite à tous bon jeu, et au plaisir de peut être vous y croiser ! [/HRP]
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Zaurane le Mer 21 Déc - 18:09

    Le doute s'était imposé au fil de ses réflexions, jusqu'à ce que la persuasion prenne le relais, traduisant chaque silence, chaque fait, chaque geste. Une tourmente sans fin qui l'avait convaincue que ce jour arriverait prochainement. C'était sans surprise — si ce n'est qu'un murmure pour elle-même, exprimant à contre-cœur qu'elle avait raison — que Zaurane découvrit la lettre des deux sœurs.

    Elle se résigna à en lire le contenu, elle savait exactement à quoi s'attendre. Les yeux clos, elle soupira. Une fois lue, leur départ serait officialisé et ça, elle ne voulait pas que ça arrive. Malgré leur court séjour, l'Eniripsa s'était attachée rapidement à ces deux femmes, bien que ces dernières n'avaient pas réellement provoqué de réaction en ce sens. Secrètement, leur charisme lui rappelait une personne disparue. Les souvenirs refirent surface, et Zaurane sourit quelques instants, perdue dans ses pensées. Le claquement des volets extérieurs contre les fenêtres la sortit de sa torpeur, la ramenant à une brusque réalité : chaque perte, lui était insupportable. Ce refuge était sa nouvelle famille et chaque orphelin qui en passait le seuil lui appartenait. C'était une mécanique qu'elle repoussait, et qui lui revenait en pleine face quoiqu'il arrive. Elle comblait cette défaite systématique par des piques constants envers ses camarades. Cependant nul ignorait sa tactique. Zaurane avait du mal à cacher entièrement son côté mère poule...

    Elle venait de terminer la lettre. Elle la plia soigneusement, les lèvres serrées, déçue malgré tout. Elle ne pouvait leur souhaiter que fortune et réussite. Il n'y avait plus rien d'autre à faire. Autant la petite aux cheveux violine s'attache, autant elle ne souhaite pas se retourner, de peur de dévoiler cet aspect, faiblard, de sa personnalité. Néanmoins, elle entreprit de s'occuper du petit corbac, par principe.

    Il fallait maintenant annoncer la nouvelle à ses confrères. Quernan, totalement indifférent, exposa la missive à la vue de ses camarades, sur le panneau dédié.

    L'horloge se mit à retentir, couvrant les pas de l'Eniripsa qui se dirigeait vers la sortie.

    [HRP : Je te souhaite une belle route Ana-Lou, j'espère que tu trouveras "la paix intérieure" suite aux évènements que tu as mentionné, bien évidemment notre porte reste grande ouverte et il te suffira de nous envoyer un petit mot si tu souhaites faire une petite sortie, boire une chope ou autre. À très bientôt, et encore merci pour la vision que tu as de notre guilde, c'est touchant !]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Départ] Deux pour le prix d'une...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 8:02