Refuge de guerriers et mercenaires en quête de kamas, dans la Communauté de Kuri


    [Départ] Parchemin du bout du monde

    Partagez
    avatar
    Tizooma

    Messages : 47
    Âge : 23
    Localisation : Peu importe
    Activité : Aventure et sieste
    Humeur : Distraite

    [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Tizooma le Jeu 19 Jan - 21:56

    Plus que jamais je me sens seule...

    Le crépuscule de ce jour froid de Javian inondait le port de Mastredam de sa lumière orangée. Ça et là, on pouvait entendre distinctement le clapotement de l'eau sous les quais et le souffle marin du vent qui venait juste de se lever. Au bout de la jetée se dressait fièrement un navire marchand, dont le mât grattait le ciel et la coque finement sculptée de motifs étranges étincelait sur l'eau.
    Alors que les hommes d'équipage se hâtaient à leurs tâches diverses, une jeune fille au cheveux roses et courts regardait le continent d'un air vide et résigné. Vêtue de vêtements de fourrure et accompagnée d'une petite Pioute, elle dégageait une certaine innocence qui se masquait par son état de mauvaise humeur actuel. Elle avait beaucoup insisté auprès du capitaine pour faire partie de ce voyage qui devait l'emmener à la bourgade de Frigost, destination commerciale de premier choix au vu du développement des activités économiques de l'île depuis qu'elle était accessible. Ce n'était cependant pas pour l'argent (quoique) qu'elle était accoudée à la rambarde du splendide bâtiment. Elle avait un profond besoin de changement, de nouveaux visages, de s'éloigner de la contrée Amaknéenne et de ses vices hypocrites du moment. Oui, l'île gelée était vraiment l'endroit idéal.
    Le voyage se déroulait parfaitement bien jusque là. Après quatre jours en mer, le ciel était d'un bleu immaculé et le vent soufflait dans la bonne direction. Les voiles azures étaient gonflées de bonne humeur, bonne humeur qui se répertoriait dans tout l'équipage. Seule la jeune fille faisait la moue, regardant toujours l'horizon en soupirant. Fille du vent et de la terre. Le reste importait peu.
    Cinquième jour. Le marin chargé de faire lever le reste de l'équipage constata une absence. La fillette avait disparu.

    Tizooma ouvrit les yeux. Elle connaissait cet sensation, ce délicieux picotement qui parcourait ses membres, cette chaleur qui courait dans son corps. Elle prit le temps d'observer autour d'elle, même si elle savait où elle se trouvait, bien qu'elle ne pu en savoir la raison. Partout autour d'elle, de l'or et des nuages. Incarnam. Que faisait-elle au lieu du commencement alors qu'elle devrait être en train de tirer sur des cordes avec mauvaise humeur ? Sans chercher cependant à comprendre, elle se mit en chemin, réaccomplissant le parcours initial des débuts de l'aventure, parcours effectué par tous les jeunes en quête d'oeufs de dragons pour descendre de l'île flottante.
    Elle ne put s'empêcher de tiquer en observant, du haut de la montgolfière de maître Yakasi, la cité d'Astrub se rapprocher doucement. Des bâtiments avaient disparus et d'autres apparus ou bien son imagination et sa mémoire lui jouaient des tours ?
    Arrivée en ville, sa première préoccupation fut de manger un morceau à la Famakna Food locale... Qu'elle ne trouva point. A la place de la grande bâtisse du restaurant se dressaient quelques vieilles bicoques. Interloquée, elle s'adressa à un passant, lui demandant si la Famakna avait déménagé.
    Tizooma était sidérée. Elle avait questionné une dizaine de personnes. Toutes n'avaient jamais entendu parler d'un quelconque restaurant. Pire encore, ils ne semblaient pas avoir entendu parler de guildes comme Harmonie ou Ad Vitam Aeternam. Était-elle réellement à Astrub ?
    La fillette eu alors une idée et avala une potion censée l'emmener au Zaap du Château d'Allister... Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle comprit qu'il lui était désormais totalement inconnu ! Alors, découragée, elle se laissa tomber sur l'herbe, la tête dans les mains en se demandant ce qui avait pu arriver. L'astre du jour brillait haut dans le ciel lorsqu'elle vit passer devant elle une disciple Eniripsa à la démarche assurée et au chapeau caractéristique des gens qui savent des choses. Ne sachant nullement pourquoi, la fillette se leva et la suivit. Surement qu'elle était fascinée par le borsalino du parrain.
    L'Eniripsa entra dans une taverne non loin et joignit une table où étaient assises d'autres personne qui se mirent à discuter. Tizooma trouva une place non loin et se mit à écouter leur conversation. Du peu qu'elle entendait, il s'agissait de mercenaires. Cela rappela de bons souvenirs à la Fécatte qui ne put s'empêcher de fermer les yeux et songer au passé en souriant.
    Tant qu'à ne pas savoir où l'on est, mieux vaut trouver quelque chose à quoi se raccrocher. Dans ce monde qui ne paraissait pas être le sien, où tout lui était inconnu, il lui fallait prendre une décision. La recherche d'explication viendrait plus tard. La journée était avancée quand la jeune Fécatte commença à écrire sa lettre de motivation pour trouver du travail en temps que mercenaire. Amakna est et avait toujours été un bourbier, aussi Tizooma avait-elle passé plusieurs heures à chercher des information sur les clans de mercenaires locaux dont un seul paraissait réellement actif, un certain clan Silveria. Elle avait ensuite acheté de l'encre à prix d'or à un Bwork à l'hygiène douteuse, puis s'était assise sur un banc non loin de la statue du Dieu Saddida, avait suçoté le bout de sa plume de Corbac et s'était mise à écrire...

    Astrub, le XX Javian de l'an 642

    Chers mercenaires du clan Silveria, vous qui lisez ces lignes, mes plus sincères salutations.
    Je me nomme Tizooma. Je suis une jeune fille âgée de 16 années, disciple de Féca à mes heures perdues. Contrairement à de nombreux de mes confrères qui ont choisi de se diriger vers la voie du savoir, je m’entraîne tous les jours pour devenir plus forte et plus agile, et j'ai désormais atteint mon 199e cercle de puissance. Mais là n'est pas réellement le sujet, bien que je pense que vous jugerez nécessaire de savoir qui je suis. Très personnellement, je n'ai aucune idée de qui vous êtes. Des évènements étranges m'ont amené à vouloir vous rejoindre, car de nombreuses choses me concernant ne sont pas claires pour l'instant. J'espère simplement que les dieux sauront guider mes pas vers la vérité.
    Je suis actuellement un petit peu perdue, comme... dépassée par les évènements. Je cherche un foyer, un travail... Et plus activement une famille. J'ai bien conscience que le terme de famille doit être assez évocateur pour vous, si vous vivez en groupe. Il l'a longtemps été pour moi aussi. J'ai perdu les personnes qui vivaient avec moi, ou plutôt, elles ont choisi de se séparer de moi. Chacun continuait ainsi sa route. J'ai longtemps vogué en solitaire. Le destin semble vouloir m'apprendre qu'il n'est pas bon de rester seule. Voilà ainsi la raison principale, qui me pousse sans que je sache réellement pourquoi, à écrire sur ce parchemin et à quérir votre attention.
    J'espère que nous pourrons vite nous rencontrer, la chaleur humaine est sans doute ce qui me manque le plus.

    Mes sentiments les plus respectueux

    Tizooma, jeune âme errante au gré du vent


    La nuit était tombée lorsque la jeune fille signa. Elle se mit alors en quête des locaux du clan des mercenaires. Arrivant au pas de leur porte, elle toqua trois fois avec délicatesse. La porte s'ouvrit sur un homme de grande taille, plutôt bourru d'apparence, qui se présenta comme un certain Quernan. Intimidée, la jeune Fécatte baissa les yeux, lui tendit fébrilement la lettre et fit demi-tour, allant se perdre dans l'obscurité de la nuit.

    Et la nuit l'engloutit avec un appétit féroce.

    [HRP] Je n'ai pas grand chose à ajouter. Je viens du serveur Hyrkul (Enfin, j'y suis encore jusqu'à mardi. Parler du transfert en Role Play n'est pas chose facile, j'espère ne pas avoir été trop maladroit) que je quitte après de nombreuses d'années pour l'ambiance qui y meurt petit à petit, notamment au niveau du RP, qui avait fièrement tenu jusque là mais qui est en train de complètement perdre pied aujourd'hui, chose qui m'a énormément attristé. J'ai donc cherché un serveur où je pourrais me consacrer sérieusement à ce plaisir qu'est le Role Play. J'avais déjà entendu parler de votre petit clan, qui me parait ma foi très vivant, ce qui m'en a longuement fait rêver. Je ne suis pas très bon pour écrire, j'espère néanmoins que cette candidature vous aura plu.

    Bonne soirée à vous

    Edit : Je ne suis pas de la FF, même si j'y passais très souvent. Mes excuses pour la pointe de RP forcé et honte sur moi pour m'être trompé de milice ![HRP]


    Dernière édition par Zaurane le Mar 28 Fév - 10:35, édité 2 fois (Raison : Edit de ninja \o/)
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Zaurane le Jeu 19 Jan - 23:00

    Elle avait valdingué à travers les marais, avec une envie intense de se recouvrir entièrement le corps. Elle avait cédé. Immergée jusqu'au dessus des lèvres, laissant un peu de place à ses narines pour respirer normalement, elle avait passé quelques heures ainsi, enterrée dans de la boue nauséabonde sans bouger. Au milieu des Bourbassingues et autres Tourbassingues qui de part la tenue Royale que revêtait Zaurane, ne cessèrent de faire courbettes et autres cadeaux mortuaires à l'Eniripsa. En effet, avec l'odeur et les étoffes d'un Roissingue qu'elle avait soigneusement découpé, elle ressemblait fortement à ce monstre légendaire, la fameux Roy.

    Ce n'est que tardivement qu'elle décida de rentrer au Refuge. Elle s'extirpa non sans mal de son bain boueux, et but une potion qui rappela son âme au Zaap le plus proche. Des traces brunes marquèrent chacun de ses pas, les aventuriers nocturnes lui laissant le passage, écoeurés par l'odeur qu'elle avait ramené de son périple.

    Un cri de plainte retentit à travers le Grand Hall du Refuge, lorsque la chose entra dans la pièce. Mandralia, fort peu habituée aux champs de bataille crut voir le monstre sanguinaire passer le seuil. Elle était prête à lancer un de ces sorts lui permettant de figer le temps lorsque Quernan passa par-dessus le comptoir pour l'interrompre. Il avait reconnu Zaurane. La disciple de Xelor bredouilla quelques excuses et retourna en cuisine, émue.

    Encore ce silence qui recouvrait l'Eniripsa. Elle avait pourtant braillé avant de quitter les lieus quelques heures auparavant. Il semblerait que la boue séchée avait empêtré ses lèvres, et connaissant l'hygiène de cette femme seul une chute dans la Rivière aurait pu réparer cela.

    La Chose se traîna à nouveau vers le Panneau des Candidatures, pour voir si une quelconque réaction des deux dernières Recrues, dont ce gredin d'Eressea, était inscrite. Elle ne vit rien de nouveau et s'apprêtait à regagner ses appartements quand Quernan agita un parchemin au-dessus de sa royale tête. Elle leva le menton pour déchiffrer le contenu et écarquilla les yeux, ce qui fit craquer la boue de son visage et révéla son sourire. Une nouvelle candidature, sapristi ! Elle lut avec ferveur le contenu de la missive, et agita son minois pour attester de la conformité du parchemin. Elle réalisa soudainement l'état de ses vêtements, de son visage ainsi que ses affaires personnelles. Il était peut-être temps de prendre la douche mensuelle ? C'est une joie générale qui explosa au sein du Refuge lorsque le robinet de la douche se mit à couler. Quantité de nez furent sauvés cette nuit là !



    [HRP : Bonsoir et Bienvenue sur Kuri, puis sur notre forum ! Je connais un petit peu Hyrkul (j'y ai un mini personnage pour assister aux events quand je peux) et quelques Rôlistes, je vois un peu qui est la Famakna Food tu viens de là-bas si j'ai bien compris ? Suis contente qu'on parle d'ici en bien, hé hé Very Happy.

    Plus sérieusement ,parlons rapidement de ta candidature. Je suis toujours charmée par les récits maritimes, et je trouve l'explication du changement de serveur parfaite. Néanmoins tu as frôlé pour moi le Rp forcé en mentionnant mon personnage et quelques Silverians. Je dis frôler car tu n'as nommé personne et je comprends que tu aies eu besoin de ce passage pour expliquer comment tu nous avais connu. Ensuite, la scène décrite est pour moi existante dans la mesure où nous traînons en groupe à la Taverne d'Amakna de façon ponctuelle. Bon là tu mentionnais Astrub...Hm, ça fait quand même deux minis accros, je peux fermer les yeux si tu mentionnes Amakna au lieu d'Astrub dans un ninja-edit ? Oh et il me manque ton cercle, tu ne l'as pas précisé (rappel : il doit être supérieur ou égal à 80). Voili voilou, je te dis à très bientôt et je pense qu'on peut, malgré ces minis choses ouvrir les votes ! Si mes Confrères veulent attendre que l'info du cercle soit mentionnée, vous pouvez attendre aucun problème.

    edit suite à l'édit : Merci beaucoup pour ta compréhension et ta réactivité ! Je laisse le soin à mes chers confrères de répondre à cette candidature !]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Linaewenn

    Messages : 29
    Localisation : Dans sa maison de Pandala
    Activité : Range sa bibliothèque
    Humeur : Rêveuse

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Linaewenn le Sam 21 Jan - 9:03

    Un mal de tête terrible réveilla Lina, elle avait passé une nuit affreuse.
    C'est ce qui s'appelle se lever du mauvais pied.
    Mais sa mère lui disait toujours qu'un bon bol d'air frais guérissais les maux de tête. Elle demanda donc à la nourrice de s'occuper de ses filles; elle les embrassa tendrement alors qu'elles dormaient encore.
    Elle sella sa dragodinde et se mit en chemin.

    Mais sur la route, elle se rappela qu'elle devait aller au refuge, pour prendre connaissance des dernières nouvelles.
    Elle arriva au refuge, tenta de faire un sourire à Quernan, malgré sa mauvaise humeur et son mal de tête. Il lui signala qu'une nouvelle candidature venait d'arriver. Elle lut la missive et demanda parchemin et plume.



    Jeune Tizooma,

    Je ne peux pas m'opposer à ta venue parmi nous, tu as besoin d'une famille.
    J'ai moi même une petite fille, disciple de Féca, et je ne voudrais pas qu'il lui arrive les mêmes mésaventures. Il est très important d'avoir une famille, surtout quand on est si jeune.
    Ce sera un oui pour moi.
    J'ai hâte de te rencontrer.

    Amicalement,

    Linaëwenn.


    avatar
    Eressea

    Messages : 35
    Âge : 47
    Localisation : Ailleurs
    Activité : Bûcheron, Sculpteur de bâtons
    Humeur : Nostalgique

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Eressea le Sam 21 Jan - 10:59

    Eressea sirotait une tasse de café que lui avait préparé Mandralia, devant le panneau d'affichage. Il était debout depuis quelques minutes seulement. Jamais il ne s'était senti aussi reposé. La chaleur d'un lit confortable, le calme, la sécurité du refuge y avait fortement contribué. Mais surtout il ne voulait pas quitter le rêve qui l'avait bercé toute la nuit. Malheureusement, la réalité était bien différente.
    Le blason que lui avait remis Zaurane la veille au soir brillait sur sa tunique.
    La candidature de Tizooma attira son attention. Une disciple de Féca comme lui... Elle semblait à la recherche d'une famille, elle aussi. Et en plus, elle était encore jeune.
    Ce n'était certainement pas lui qui allait s'opposer à sa venue. Il ne la comprenait que trop bien. Une famille... C'est sans doute ce qui lui avait le plus manqué quand il avait son âge.
    Il afficha sa réponse sur le panneau.

    En tant que nouvelle recrue, je donne ici un avis favorable à la venue de Tizooma. Ce n'est pas pour rien si notre maison porte le nom de refuge. Je pense qu'elle en a vraiment besoin.
    Eressea.
    avatar
    Tizooma

    Messages : 47
    Âge : 23
    Localisation : Peu importe
    Activité : Aventure et sieste
    Humeur : Distraite

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Tizooma le Sam 21 Jan - 11:12

    Plus le temps avançait et plus le monde tournait de travers. Après avoir dormi à la belle étoile dans le village d'Amakna, Tizooma avait entreprit de retourner chez elle, même si elle se doutait intimement qu'une mauvaise surprise l'y attendrait... Ce qui fut le cas. Après avoir traversé le labyrinthe qu'est Sufokia pour arriver à la ruelle la plus éloignée de tout, elle reconnut très vite sa petite maisonnette au bord de l'eau. Un seul petit bémol... La pancarte qui ornait la porte de bois sombre affichait ce message : Maison de la guilde... appartenant à... Disciple de Xelor.

    Plus de maison. Plus de monture. Plus d'amis. Plus rien.

    Ce ne fut qu'au soir que la Fécatte retrouva le refuge du Clan Silveria. Anéantie, elle ne prit même pas la peine de toquer à la porte. Ignorant la réflexion de Quernan, elle se dirigea vers le tableau d'affichage où elle vit un morceau de parchemin usé en évidence. Deux petites réponses y étaient accolées. Un temps d'arrêt. Un soupir. Plus profond, moins triste. La voix du majordome résonnait derrière Tizooma, lui rappelant où elle se trouvait. Cachant tant bien que mal son émotion, elle sortit, mangea un morceau de pain rassis de la veille et s'endormit près de la porte du refuge. Sa respiration s’apaisa et elle entra doucement dans le monde des songes...
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Zaurane le Sam 21 Jan - 13:22

    Un véritable chef d'orchestre. Elles répondaient à ses moindres faits et gestes, dans une cadence exemplaire allant de droite à gauche puis d'avant en arrière. Cet exercice avait mis quelques temps avant de se transformer en un petit spectacle. Patte sur patte, réflexes naturels de survie, la scène fut souvent mise à mal par les principaux acteurs. Débordements, morsures, cris stridents, il y eut beaucoup d'agitation, mais c'est avec une rare patience qu'elle avait réussi à créer cette harmonie entre les musiciens. Elle levait son poing bien haut, et elles reculaient. Elle frappait trois fois dans ses mains, puis toutes ensemble, elles revenaient. Ah, ces dragodindes avec leur air si....si fin. Lorsqu'elles exécutaient ce petit ballet sonore elles paraissaient si intelligentes que Zaurane se mettait à leur parler. Elle les félicitaient de leur rigueur et de leur obéissance.

    Si seulement tout pouvait être aussi simple, dans la vie. Ces pauvres bêtes craignaient tout bonnement le courroux de l'hystérique à la chevelure violine, et osaient s'approcher d'elle mourant de faim espérant obtenir quelques poissons et calmer leurs estomacs, au risque de se prendre une mandale car elle avait soudainement brandit son poing menaçant.

    Satisfaite de cette danse du jour, Zaurane pouvait regagner le Refuge et s'adonner à quelques lectures avant de repartir pour son entraînement. Elle avait meilleure mine que les jours précédents, malgré le manque de sommeil. Sans doute la douche qu'elle avait prise avant-hier. Sa tignasse, maintenant coiffée révélait une crinière longue et brillante. Sa tenue était quasiment propre, sans aucune trace de sang, de tissu déchiré ou d'éventuelles traces de vomis. Son sourire n'abritait plus la couche épaisse et jaunâtre qui avait élu domicile sur ses dents. D'ici quelques jours tout ceci disparaîtrait pour laisser place à la Zaurane habituelle.

    L'Eniripsa passa le seuil du Refuge, saluant ses frères d'une main. Elle se dirigea d'emblée vers le Panneau des Candidatures car elle avait omis de notifier son avis sur la missive de Tizooma. Elle relut attentivement la candidature et constata les premières réponses des Recrues. Un tic nerveux agitait son sourcil droit, elle tentait de ne pas y prêter attention. Zaurane fronça les sourcils pour cacher cela. Tizooma, donc. Il fallait qu'elle se concentre. Elle recommença sa lecture depuis le début, elle semblait embrouillée. La meneuse ferma les yeux puis les rouvrit, comme si elle venait de chasser ce qui la perturbait. D'un soupir satisfait elle approuva la candidature de la disciple de Féca par sa signature coutumière, à laquelle elle ajouta une note :

    Notre Refuge me semble une terre d'accueil idéale pour toi, à bientôt.
    Il ne restait pas même son ombre, elle avait déjà quitté la pièce.

    [HRP : Et voici donc mon vote, qui est positif !]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Miom
    Coordinateur

    Messages : 540
    Localisation : Dans un bain de sang de Kanigrous

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Miom le Dim 22 Jan - 14:41

    Le froid de l’hiver se voyait attendris par le soleil imposant et haut de ce jour. C’était une belle journée pour se promener, et Miom l’avait vite compris. L’herbe gelée des champs de Bonta craquait sous ses pieds alors qu’elle se dirigeait vers la ville de bonne heure. Peu de paysans étaient déjà au travail en ce jour des Dieux et elle en profita pour chanter tout haut sa bonne humeur.

    Bien que la guerrière portait sa tunique rouge préférée un détail avait changé : une bourse pleine se balançait à sa ceinture et elle avait troqué son habituelle épée par un petit panier en osier. Mais ce n’était pas tout, elle avait aussi relevé ses cheveux, les ayant attachés avec un ruban rouge, assortis à sa tunique, plus étrange encore, elle avait piqué dans ses mèches vertes des petites fleures d’hivers blanche.
    C’était donc une Iop d’une beauté ravageuse qui se dirigeait vers cette cité qui lui tendait les bras.

    En milieu d’après midi, Quernan fut alerté par un bruit pour le moins inquiétant. Se levant de derrière son bureau il se dirigea d’un pas hésitant vers la seule fenêtre du grand Hall. A l’aide d’une de ses grandes mains poilues il souleva un pant de rideau et jeta un œil à l’extérieur.
    Rien.
    Mais le bruit recommença alors que la porte s’entrouvrait.
    __Hiaaaah ! Tu... tu comptes me regarder la bouche ouverte encore longtemps ou... ou venir m’aider ? lança Miom à Quernan entre deux fortes inspirations.

    La jeune fille portait une bonne vingtaine de sac et carton qu’elle avait répartis dans chaque mains et autour de son coup – si elle avait pu trainer un sachet avec ses chevilles, elle l’aurait fait.
    Après avoir fait deux pas dans la demeure elle balança tout sur le sol, jamais, pensait-elle, elle ne pourra monter l’escalier en une fois.

    S’assaillant en tailleur vérifiant à bien tirer sa tunique pour ne pas montrer quelques avantages à Quernan, elle tria son butin.

    Du premier carton qu’elle ouvrit, Quernan aperçut des vêtements.
    Du deuxième sachet qu’elle déplaça, une odeur de viande en sortit.
    Ce petit jeu dura encore quelque temps jusqu'à que Miom ouvrit un minuscule petit sac. Elle en extirpa une plume et sourit béatement à Quernan.

    __ M’suis acheté ça pour plus t’embêter et en plus elle est z’olie, fit elle d’un ton tel qu’une fillette de six ans en aurait rougis de jalousie.

    Elle se releva d’un enthousiasme non forcé et chipa un parchemin qui trainait sur le bureau.
    Elle y rédigea quelques mots en rapport avec la candidature de Tizooma qu’elle avait lu peu de jours plus tôt et ramassa ensuite toutes ses affaires, les éparpillant aux quatre coins de la maison pour les ‘ranger’.

    Décidément avec elle, Quernan aura tout vu.

    Sur le parchemin destiné à Tizooma, une belle écriture soignée dessinait ces quelques mots :
    Chère inconnue,
    Rien n’est plus horrible que de perdre une famille, mais pour chaque événement triste s’en suivra un heureux : c’est ainsi que les Dieux nous malmène depuis les balbutiements de Xélor.
    Vous cherchez une famille ? Je vous rassure en vous disant que vous êtes, non pas à la bonne porte -je ne souhaite pas oser penser que nous sommes la seule famille- mais chez une famille qui se sacrifierait plus les autres membres. Nous recherchons justement des personnes de votre trempe, ainsi j’encourage votre recrutement.
    Amicalement, et dans l’espoir d’une proche rencontre,
    Miom.


    ________________________________________________________________

    Dans un Clan, on suit souvent le même objectif.

    Spoiler:

    BOUH !
    avatar
    Tizooma

    Messages : 47
    Âge : 23
    Localisation : Peu importe
    Activité : Aventure et sieste
    Humeur : Distraite

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Tizooma le Dim 22 Jan - 19:57

    "Et voilà le travail !"
    Le dernier Bouftou rentra lentement dans son enclos. Un vieil homme, bâton de berger à la main, siffla avec admiration devant la performance de la jeune fille qui lui avait proposé de l'aider dans son travail. Ses Bouftous, effrayés par un Milimulou errant la nuit dernière, avaient été tous récupérés sans exception et en un temps record par cette inconnue qu'il n'avait alors jamais croisé dans la province.
    "Mince alors... laissa-t'il échapper.
    - Ce n'est rien ! lui rétorqua avec amusement la fillette aux cheveux roses. Les Bouftous, c'est toute ma plus tendre enfance !
    - Et moi c'est toute ma vie... Je n'avais encore jamais vu ça. Allons, venez, vous méritez d'être payée en conséquence ! Et lavez-vous dès que possible, vous empestez. Un Bwork fuirait à dix kilomètres !"


    ...

    Tizooma mâchait tranquillement un morceau de pain chaud en arrivant au refuge du Clan Silveria. Comme à leur habitude, les lieux paraissaient animés. Elle entra, salua Quernan à qui elle présenta ses excuses pour sa dernière visite quelque peu disgracieuse et se dirigea vers le panneau d'affichage où elle observa deux nouveaux mots au bas de sa lettre. Après une lecture brève, elle se mit à arborer son air de jeune fille insouciante et, avec un grand sourire, sautilla frénétiquement vers la sortie sans oublier de faire une grosse bise au majordome qui n'avait pas l'air d'y être habitué...

    Une silhouette s'éloignait de la demeure d'un pas de danse heureux. Ses cheveux volaient au vent. Ses pensées aussi.
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Zaurane le Mar 24 Jan - 12:42

    Le temps était imparti, Quernan avait comptabilisé les avis sur la candidature de Tizooma et fait remonter l'information à la loque qui avait pris possession du grand fauteuil au coin du feu. La chose tamponna mollement, après relecture attentive, la candidature de la disciple de Féca avec le sceau Silverian . Elle était désormais acceptée en tant que recrue au sein du Clan. Elle griffonna une petite note additive à l'attention de la fraîche Recrue :

    Tu es acceptée en tant que Recrue au sein du Refuge. Moi, Zauran, serais ton guide attitrée, afin que ton entrée dans le Clan se fasse le mieux possible. La période d'essai dure quinze jours et peut-être prolongée en cas d'équité des votes ou par simple demande de moi-même. Contacte-moi dès que possible à partir de ce soir afin que je te remette les éléments Silverians tels que le blason, et quelques documents importants.

    Z.

    Quernan se dépêcha d'afficher cette bonne nouvelle, et l'Eniripsa poursuivit ses réflexions intenses, le nez dans sa chope.

    [HRP : Tu es accepté en période d'essai ! Je te laisse choisir la méthode de contact, si tu es perdu ou autre, tu peux consulter notre guide du RP section grands principes (pour les outils de communication afin qu'on utilise le même). Je ne serais joignable que ce soir à partir de 19h.]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Départ] Parchemin du bout du monde

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 3:47