Refuge de guerriers et mercenaires en quête de kamas, dans la Communauté de Kuri


    [Plagiat] D'une contré éloignée je vous écris

    Partagez
    avatar
    Wabba

    Messages : 1

    [Plagiat] D'une contré éloignée je vous écris

    Message par Wabba le Sam 11 Fév - 11:10

    Wabbajack naquit à Brakmâr en une radieuse journée de Septange en
    l'an de graisse 621. Il est le fruit d'un amour passionnel d'une durée
    approximative d'une heure entre un jeune feca et une sacrieuse à la vertu
    légère. Il passa ses plus jeunes années dans l'appartement assez miteux
    de sa mère, son père ayant décidé d'aller faire un petit tour. Petit tour qui
    durait depuis 23ans lorsque Wabbajack décida de quitter le nid familial pour
    partir en quête d'amûûûûr de gloire et de beauté (des mots qui font
    rêver).

    Il passa ainsi quelques mois à travailler dans une taverne peu avenante
    au premier abord (ainsi qu'au second d'ailleurs). Et c'est donc avec
    quelques maigres économies qu'il débuta son aventure. Il se décida à
    acheter une arme et s'en fut vers la milice brakmârienne pour s'y
    engager. Après quelques mois de travail dans cette merveilleuse
    institution qu'est l'administration Brakmârienne il se rendit à l'évidence :
    les mois de salaire en retard que lui promettait chaque jour Oto n'étaient
    pas près d'arriver et ses dettes s'accumulaient tellement qu'il avait finit
    par troquer sa chambre de bonne dans un immeuble peu salubre contre
    un palier de porte encore moins salubre... Il était donc fermement decidé
    à se plaindre et à (ce qui était peu probable) arracher quelques kamas à
    ce radin d'Oto !

    Le lendemain venu il courut à la milice, son équipement
    à la main prêt à donner sa démission si nécessaire. Il comprit que parler
    à Oto ne serait pas possible tout de suite quand il vit la troupe des jeunes
    recrues impayées, il comprit encore plus quand il vit la pile des cadavres des
    jeunes recrues impayées. Quand il en eut terminé avec les plaignants Oto
    se tourna donc vers notre héros en lui demandant si il était venu réclamer
    de l'argent. Wabbajack, effrayé répondit par la négative.

    Oto : tant mieux car tu subirait le même sort qu'eux dit-il en nettoyant
    négligemment son épée sur la tunique d'un cadavre. Enfin bon! Nous
    avons eu à l'instant une brusque diminution du personnel, à vrai dire tu es
    la seule recrue à être encore en vie c'est pourquoi tu risques d'être
    débordé ces jours ci le temps que j'en capture...engage d'autres ! Pour
    commencer tu iras chercher le nouveau dentier de Mak puis tu feras le
    tour des tavernes pour récolter la nouvelle taxe (héhé) et demain tu
    accompagneras mon fils dans les landes pour faire un peu de camping et
    surtout fait toi discret je n'ai pas envie qu'on le voie avec toi... Dépêche
    ! si je suis satisfait de ton travail tu auras le droit de récupérer ce qu'ils
    ont sur eux dit-il en frappant sur la pile macabre.

    Wabbajack ne se le fit pas dire deux fois et fonça au travail. Les jours suivants
    passèrent en un éclair et même le palier de porte qui lui tenait lieu de lit
    semblait moelleux à souhait... La déception fut cruelle quand il finit de
    fouiller les malheureuses recrues : Oto avait déjà pris tout les objets de
    valeur laissant seulement une liasse de papiers que Wabbajack trouva sur le
    corps d'un feca d'un certain âge dont le visage était méconnaissable tant il
    était lacéré de coups d'épée ainsi que quelques kamas (assez tout de
    même pour se trouver un logement décent pour le mois).


    Après cet événement Wabbajack noua une amitié certaine avec Mak gahan
    le chafer et monta rapidement les échelons de l'administration
    brakmârienne jusqu'à obtenir le respect de la plupart des gardes et
    d'avoir le droit de référer directement au maître de son ordre pour
    demander ses ordres. Ce n'est que quelques semaines plus tard en
    rangeant ses affaires que Wabbajack découvrit la liasse de papier qu'il avait
    empochée à ses débuts et à laquelle il n'avait jamais touché. Il la feuilleta
    rapidement et trouva une adresse et un nom : celui Du clan Silveria:


    Bonjour.Mon nom est Wabbajack Disciple Zobal et grand maître des masques.du haut de mon cercle de puissance (67) et étant une personne plutôt polyvalente Dans la vie J'utilise des éléments comme la terre et l'eau pour combattre les plus féroce monstres du monde des 14 ou pour châtier toute personnes se mettant en travers de ma route.

    Je ne connais aucun d'entre vous personnellement Mais J'aimerais avoir une famille ou je peux m'installer et continuer a grandir.J'aimerais trouver un endroit ou les gens sont chaleureux et aimant envers les autres et je crois l'avoir trouvé!Si je souhaite vous rejoindre c'est avant tout pour apprendre de vous au même titre que (je l’espère) vous apprendrez de moi et c'est avec confiance que je vous donne se parchemin.

    Du haut De mon 1 mètre 50 et des mes multiples facettes j’espère vous satisfaire!



    [HRP]Bonjour Mon nom est Francis et je viens D'un endroit certes éloigner, frisquet et peut attrayant (d'après moi) et oui je suis Québécois Jeune homme de 17 ans en quête de RP et d'aventure. Je viens de Goultard et mon Transfer sera effectué demain. L'ambiance sur Goultard s'étant dégradé et de plus le RP n'était pas chose forte sur le serveur.j'espère que ma candidature vous aura plu. Au plaisir[HRP]


    Nous avons tous des masques sauf que moi je les utilise !
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Plagiat] D'une contré éloignée je vous écris

    Message par Zaurane le Sam 11 Fév - 15:14

    [HRP : Et hop : http://loda-neo.forumactif.fr/t1313-laegyr

    Pour moi c'est une refus catégorique si plagiat, ou un refus catégorique pour ne pas avoir pris la peine de faire un nouveau texte personnalisé, si ce précédent était de toi. Une explication ?

    edit : Allez hop, on ferme étant donné l'absence de réponse du candidat suite à cette découverte, on peut en conclure qu'il n'en est sans doute pas l'auteur. Bonne continuation.]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.

      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 8:03