Refuge de guerriers et mercenaires en quête de kamas, dans la Communauté de Kuri


    Visiteur nocturne

    Partagez
    avatar
    Eressea

    Messages : 35
    Âge : 47
    Localisation : Ailleurs
    Activité : Bûcheron, Sculpteur de bâtons
    Humeur : Nostalgique

    Visiteur nocturne

    Message par Eressea le Mar 17 Jan - 3:43

    Depuis sa plus tendre enfance, il voyageait seul, à la recherche d'une identité qu'il ne découvrirait peut-être jamais. Il n'avait aucune attache, aucune véritable famille. Depuis toujours, il n'avait eu que lui à protéger.
    Mais aujourd'hui tout était différent...

    Cette nuit là, le ciel était couvert. Personne ne remarqua le féca lorsqu'il se glissa en silence dans le grand hall. Il s'avança à pas feutrés vers l'accueil. Les ronflements de Quernan résonnaient dans la pièce, faisant trembler les panneaux d'affichage. Eressea se mit à sourire. Il avait toujours eu de la sympathie pour le gardien bourru. Il remplissait son rôle de messager à merveille.

    Eressea s'approcha de la grande cheminée où vivotaient encore de petites flammes. Il déposa plusieurs bûches dans l'âtre avant de s'assoir en tailleur sur la peau d'ours. Tandis que le feu reprenait de la vigueur, il fixa son regard sur le foyer, comme hypnotisé. Dans l'obscurité du grand hall, la danse des flammes avait quelque chose de magique. Il aimait la lumière du feu. Elle était pour lui comme un réconfort.
    Il tira sur sa capuche et se blottit dans sa cape. Il avait un peu froid...
    Depuis quelques temps, il avait senti naître en lui une sensation nouvelle, un besoin dont il avait mis du temps à admettre la réalité. Il se sentait seul.
    Secrètement, il espérait que le petit parchemin qu'il avait glissé dans l'urne aux candidatures pourrait changer les choses.




    Amis Silvérians,


    Certains d'entre vous me connaissent déjà. Je m'appelle Eressea. Protégé par le Dieu Féca depuis mes plus lointains souvenirs, je m'efforce d'utiliser les pouvoirs qu'il m'a octroyé pour maîtriser le feu. Bien que je n'aie prêté allégeance à aucune cité, je loue mes talents de bûcheron et de sculpteur de bâton à la milice de Bonta.

    En quête de mes origines, je voyage depuis de longues années pour percer le mystère d'un petit pendentif. Il est à ce jour, le seul lien que j'ai avec mon passé.

    J'ai pu apprécier l'hospitalité de votre refuge depuis mon arrivée sur ce continent. Elle tranche avec la rudesse et la barbarie de la plupart des autochtones. Elle m'a donné envie de poser mes bagages et de poursuivre mes recherches ici.

    Mais si je souhaite rejoindre le Clan, c'est avant tout parce que je me sens proche de ses valeurs. J'espère les servir aussi bien que votre cheffe, que je respecte et que j' apprécie.... Je sais combien elle est dévouée à sa guilde.

    Si vous les acceptez, je mets donc mon bâton et mes faibles talents à votre service. J'espère un jour me montrer digne de votre confiance...


    Eressea.

    Au lever du jour, alors que le refuge s'éveillait peu à peu, le féca avait disparu. Mais le feu de bois, ravivé, inondait la pièce d'une douce chaleur.
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Zaurane le Mar 17 Jan - 8:03

    La majorité des tracas et autres épreuves logistiques concernant sa nouvelle demeure furent enfin maîtrisés. Il ne restait plus qu'à remplacer la tuyauterie qui pouvait tenir encore quelques temps grâce aux divers bricolages effectués par Quernan. Il pouvait dormir sur ses deux énormes oreilles, Zaurane ne viendrait sans doute plus le tirer de son sommeil tel une bourrasque incontrôlable pour le trainer jusque sur les terres glaciales de Frigost et la sauver d'une mauvaise situation. Il en avait compté onze. Onze interventions d'urgence. Tant et si bien qu'il laissait souvent sa bougie allumée toute la nuit pour anticiper l'arrivée de l'Eniripsa.

    Seulement voilà, la jeune femme malgré le calme retrouvé dans sa maison de glace, continuait de déranger son ami en pleine nuit. Pour des problèmes...importants. Porte qui grince, lé du papier peint mural qui se détache, planches non parallèles, réapprovisionnement du foyer de la cheminée, rasades de rhum. Le grand bourru comprit après plusieurs nuits — oui il n'est pas non plus enquêteur — qu'elle cherchait simplement à tuer le temps et surtout éviter de rester seule. Ses acolytes habituels s'étaient éparpillés à travers le Monde des Douze pour traiter leurs affaires personnelles. Mishelle était en pèlerinage pour se rapprocher de Sadidas. Gahiel en pleine fouille secrète, il avait apparemment repéré le trésor du siècle et occupait ses nuits entières pour plus de discrétion. Varouschka, avait simplement refusé de venir car "tu es trop exaspérante Tantine, je te trouve changée". Quant à ses confrères Silverians elle ne souhaitait pas leur montrer quelque part de faiblesse. Oui, avoir besoin de combler un manque était pour Zaurane une faiblesse en soi. Elle tenait à préserver l'image d'une femme forte, raisonnable, honnête, droite et sans faille. À y réfléchir de plus près elle leur avait surtout montré ses penchants éthyliques, son impatience, sa nervosité, sa susceptibilité...Mais pourquoi n'avaient-ils pas encore fui ? Le Refuge. Ce Refuge était différent. Il suffisait d'y passer une seule nuit pour se rendre compte de cela.

    L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est simplement différente...Ici son odeur était confortable, son toucher rassurant, sa couleur vivifiante. Mais parfois on a envie d'autre chose et c'est tout à fait compréhensible. Revenons-en à cette petite boule de nerfs qu'est Zaurane. Elle avait passé une fois de plus la nuit au Refuge, fuyant sa maison solitaire. Ce matin là, elle s'était levée aux aurores prête à prendre la route vers le Champ du Repos. Elle rendrait visite à quelques âmes fauchées, leur raconterait ses déboires et déposerait quelques fleurs séchées sur leurs pierres tombales. Elle avait perdu plusieurs amis il y a une dizaine d'années lors d'un affrontement. Mais vous connaîtrez cette histoire une autre fois.

    Avant de quitter le Refuge, elle jeta un oeil sur la fameuse pile de parchemins, rangés et préparés par Quernan. Elle feuilletait avec détachement les habituels ragots du moment. Elle fronça les sourcils à la vue d'un parchemin isolé. Était-ce une nouvelle missive de lui ? Le temps semblait ralentir ses gestes, des interminables secondes roulaient les unes après les autres. Elle pensait à ce soir. Il avait peut-être changé d'avis, c'était très certainement une lettre d'adieu.

    Sa gorge se serra, elle déroula le parchemin, fermant les yeux. D'un oeil, elle lut les premières lettres. Ses muscles se relâchèrent au fur et à mesure de sa lecture, jusqu'à ce qu'elle en vienne au passage des bagages. Elle regarda autour d'elle, vérifiant que personne n'observait son attitude. Elle passa sa main sur ses lèvres, interdite. Il avait pris une décision difficile, sans même savoir ce qu'il adviendrait de leur...Non. Zaurane ne voulait pas mêler ses amis à pareille dilemme.

    Elle prit son courage et sa fierté dans chacune de ses mains, et transmit son accord à Quernan. Il accrochera la missive sur le panneau des Candidatures et elle attendrait le verdict de ses confrères. Elle ne voulait pas intervenir et sceller son destin. Aucune trace. Aucun impact.

    L'Eniripsa avait pris la route, sans se retourner. Peut-être que lui, saura lui dire quoi faire. Elle prit une direction opposée au Champ du Repos, changement de plan.

    [HRP : Et voilà ce petit message pour annoncer que les votes sont ouverts (autant aux Silverians qu'aux recrues hein :B). Je m'abstiens car mon personnage ne peut pas le faire pour le moment ! Un peu de suspens il votera dès demain je pense :p.
    Spoiler:
    Contexte de l'histoire : Eressea et Zaurane se connaissaient depuis quelques temps déjà. La curiosité de l'une, l'amabilité de l'autre rapprochèrent les deux protagonistes jusqu'au jour où ils décidèrent de se rencontrer, impatients de mettre un visage sur ces écritures échangées. Ils passèrent plusieurs moments ensemble, et ils commencèrent à s'apprécier. Ils se tournaient autour, l'air de rien. Ils réalisèrent peu à peu que des sentiments forts étaient bien présents. Jusqu'à un fameux soir où un baiser fut échangé. Cela perturba énormément les deux amis. Regrets, doutes, gêne, un brouillard émotionnel chargea leur histoire et sema la zizanie. Ils s'éloignèrent. Et le silence recouvra leurs pensées. Malheureusement il fallait mettre un terme à cette situation épineuse. Surtout si Eressea comptait passer le reste de ses jours au sein du Refuge...
    Et voilà !]


    Dernière édition par Zaurane le Mar 17 Jan - 22:35, édité 3 fois


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Leian
    Recruteur

    Messages : 445
    Âge : 26
    Localisation : Sur le dos d'un bouftou
    Activité : Maître Alchimiste
    Humeur : Envie de gelée

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Leian le Mar 17 Jan - 16:49

    [HRP]Pas possibilité de RP ce soir, mais pour vous donnez une réponse tout de suite, c'est OUI pour moi. J'éditerai mon post au plus tôt (jeudi sûrement) pour qu'il soit convenable ![/HRP]


    ________________________________________________________________
    ROAR.


    En route pour l'aventure o/

    Spoiler:


    ♥ Squickette ♥

    avatar
    Yugittyea

    Messages : 109
    Âge : 25
    Localisation : Sufokia
    Activité : Paysan/Boulanger/Bricoleur/Eleveur
    Humeur : Tout mignon, tout doux

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Yugittyea le Mar 17 Jan - 19:01

    Yugittyea ramena sa fille à la maison, le coeur plein de fiertè, sa fille faisait chaque jours des progrès phénoménaux sur la voie de Sram. Il la dépose à la maison, lui déposant un baiser sonore sur le front, et lui demanda de dire à sa mère qu'il rentrerais bientôt, il devait passait au refuge prendre des nouvelles. Il repartit sur le dos de Durion, ça seconde monture, avec une capacité d'adaptation telle qu'elle copie la couleur des habits de son propriétaire. Il arriva au refuge, ragrafant sa cape sous ce froid mordant. Il répéta le traditionnel rituel confiserie-écuelle d'eau-petite caresse, et pénétra une fois de plus dans son second chez lui, cet endroit qu'il aimait tant. Il alla se réchauffer au coin de l'âtre, quand des parchemins qui n'avaient pas encore pris la poussière attirérent son œil aguerri de disciple Crâ. Une nouvelle candidature. Non deux nouvelles candidatures ! Décidément. Il attrapa un des deux parchemins, et entreprit de le lire, tout en retournant à sa place favorite. Eressea... Ce nom lui disait quelque chose... mais quoi ? Sa mémoire lui faisait défaut, comme toujours. Il chercha longtemps... et soudain ! Mais oui mais c'est bien sur Eressea !!! Il attrapa sa plume et griffona sur un parchemin (Yugi qui griffone ?oulah !)

    Eressea, cher ami (on ne se connait pas encore certes...)

    Je me souviens d'où j'ai entendu ton nom. Tu serais l'ami de notre chef ? Hum, dans ce cas, je ne voudrais pas me faire taper sur les doigts j'ai hate de te rencontrer. Je vais donc dire oui !

    Il raccrocha nerveusement le bout de parchemin sur le tableau, et attrapa l'autre candidature

    Spoiler:
    [[HRP]Mon personnage a eu l'air stressé, et c'est un oui forcé qui apparait, mais ce n'est pas le cas. J'ai hâte de te rencontrer. Je te souhaite une bonne continuation, et j'espère te compter parmis nous bientôt [HRP]


    Dernière édition par Yugittyea le Mar 17 Jan - 21:00, édité 1 fois
    avatar
    Miom
    Coordinateur

    Messages : 540
    Localisation : Dans un bain de sang de Kanigrous

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Miom le Mar 17 Jan - 20:32

    Xélor lui-même devait se jouait d’elle. Le temps passait tellement vite.
    En effet Miominette, comme la surnomme sa consœur, était dans une période de stresse intense. Les dossiers, les commandes des clients, et la viande à conserver s’entassaient...

    Fainéante dans l’âme, comme un graffiti gravé sur la roche, Miom désespérait du travail qui l’attendait et du peu d’espace temps qu’elle disposait pour le réaliser. Pourquoi, bon Iop tout puissant, les journées passaient-elles aussi vite.

    Dans un élan d’activité, quelques jours plus tôt, alors qu’elle n’avait rien de programmé, Miom s’était lancée dans un passe temps qui lui tenait à cœur : la chasse aux Kanigrous. Fière d’elle et de sa bonne capacité physique entretenue, elle en avait dépecé une bonne trentaine.
    En tant que chasseuse, elle a acquis une certaine expérience qui lui disait qu’elle a jusqu'à 2 jours pour conserver son butin, sinon même la plus malade des Dragodindes ne la reniflerait pas. 2 jours, c’est bien assez pour qu’elle ne s’y mette plus se jour ci (allez hop, au lit !).

    Cependant et surtout malheureusement, des clients fidèles que Miom ne se permettrait pas de décevoir étaient arrivés le jour suivant pour lui commander du pain, une quantité a-s-t-r-o-n-o-m-i-q-u-e de pains !
    Heureusement cette fois ci, Miom avait encore quelques farines en réserve pour l’hiver, et respecta ainsi la commande en y passant la journée à pétrir la pate pour que le soir, la famille du client puisse réveillonner.
    La journée est un bien grand mot, à peine le soleil montrait un brin de fatigue, une autre connaissance vient frapper à sa porte, pour quémander un réajustement.
    Comment refuser d’embellir un anneau qu’un amoureux souhaite amener le soir même à sa dulcinée ?
    Cœur de Iop certes, mais Miom ne pouvait prendre cette responsabilité.

    Ce n’est que quand la lune naissante éclaira son atelier que la jeune Iopette finit sa journée.

    Enfin, tout est relatif, reste encore les dossiers que Zaurane attendait d’elle et ... oh mon Iop, les viandes !

    Sous cette charge, elle culpabilisa de se prendre un peu de temps pour rentrer au refuge et souffler.

    Ouvrant la porte dudit lieu soupirant dans le même mouvement, Miom attira le regard de Quernan, il semblerait que ces deux personnages soit en phase de réconciliation. Elle le salua avec respect d’une voix qui se voulait enjouer alors qu’elle sonnait fatiguée lui tendant dans la même occasion un sac de pain qu’elle avait mis de côté pour le clan.
    Lui dans son coin, lui afficha un sourire moustachu et lui proposa de s’installer aillant quelque chose à lui dire.
    Miom ne voulu pas l’offenser et suivit son geste, s’asseyant d’un fessier lourd sur le fauteuil confortable. Mordillant ses lèvres, elle leva à peine son regard que le bonhomme lui agitait non pas un, mais deux parchemins devant les yeux.

    Theyst et Eressea.
    Elle tilta quand ses yeux lurent se nom et s’empara du parchemin, un sourire espiègle tordant ces lèvres mutilées par le froid. Levant le regard et le posant sur Quernan, elle quémanda un parchemin vierge et un plume qu’on lui ramena aussitôt.

    Cher Eressea,

    Pour tout te dire, je ne m’attendais pas à voir ton mot glisser dans cette urne. Avant de t’avoir lu, je me suis même dit que c’était une erreur de ta part et que ce mot était destiné à Zaurane uniquement ... mais non !

    Pour connaître ta valeur en combat ou ton agréable discussion, je me vois dans l’incapacité de trouver un point faible à ta venue chez nous.
    Enfin, parlons peu parlons juste, il y en a un tout de même et un gros. Pour ce je prendrais la responsabilité de te montrer comment t’améliorer, en changeant tout d’abord ton bâton d’éleveur de Bouftons et en te mettant une vrai arme entre les mains.
    Dans tous les cas j’attends la suite avec impatiente,
    Miom.

    Relevant de peu la plume après avoir signé, Quernan lui arracha déjà le parchemin pour le remplacer par celui de Thyest.
    Au même moment, Xélor rappela Miom à la réalité : l’horloge sonna le quart.

    Une bouffée de stresse l’envahit à l’idée de ce qu’elle venait d’oublier, la viande. Elle s’excusa auprès de Quernan et s’en alla du refuge, le ventre vide.

    [Thyest, si tu me lis, je souhaite répondre à l’effort de ton RP dans la même équité, ainsi je n’y répondrai que demain Smile ]


    ________________________________________________________________

    Dans un Clan, on suit souvent le même objectif.

    Spoiler:

    BOUH !
    avatar
    Chleen

    Messages : 4

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Chleen le Mar 17 Jan - 21:01

    Quernan se retourna et accrocha le parchemin restant sur celui du Féca.
    Il sourit en relisant la petite écriture fine de Chleen, aah, qu'elle le rendait fou.


    Cher Eressea,
    Dans votre parchemin, je vois la sincérité de vos propos, et bien que je ne vous connaisse pas encore, je peux sentir une affection que vous nous porter et qui me touche.
    Je suis pour votre intégration et espère par la même occasion avoir le plaisir de vous rencontrer au détour d’une chope,
    Chleen.
    avatar
    Linaewenn

    Messages : 29
    Localisation : Dans sa maison de Pandala
    Activité : Range sa bibliothèque
    Humeur : Rêveuse

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Linaewenn le Mer 18 Jan - 18:55

    Alors qu'elle était arrivée depuis quelques instants, après une rude journée de recherche de plantes
    pour faire ses potions, elle prêta attention à une autre candidature.
    En effet, elle avait déjà répondue à celle de Theyst avant.


    Elle lut celle-ci attentivement; un disciple Féca, comme sa petite fille.


    Eressea,

    Ton message m'a intrigué, néanmoins j'ai envie d'en apprendre plus sur toi.
    Pour moi, c'est un oui; je serais d'ailleurs ravie de te connaître.

    Amicalement,

    Linaëwenn.
    (Et comme je le précise toujours, juste Lina c'est suffisant)


    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Zaurane le Jeu 19 Jan - 19:19

    La peau est un élément incroyable et fascinant. Sa capacité à réagir face aux blessures ou aux intempéries, cette façon de roussir ou de pâlir, ce livre ouvert et indécent, recueil de cicatrices, marques et autres souvenirs inoubliables...
    Ces derniers jours ne furent pas des plus joyeux, le silence s'était invité au sein du Refuge, réduisant Zaurane, à une simple marionnette qui errait de salles en salles. Elle arborait un visage contrarié, comme les jours d'inventaire où il fallait faire les Comptes de la guilde avec Elsie la trésorière attitrée. Tout ceci n'était qu'apparat, et tous les autres Silverians savaient bien pourquoi la Cheftaine se cachait derrière cette mascarade. D'un oeil, récurant le fond de sa vaisselle Mandralia guettait la venue de Zaurane, prête à lui remettre une double ration de ce qu'elle prenait habituellement. Oui, elle avait augmenté de façon conséquente sa consommation d'alcools. Comme une sorte de revanche, d'affirmation de son état. Mais au lieu de tituber puis terminer béante sur une des tables de la Taverne, la petite aux ailes claires restait de marbre. Crispée, froncée, les lèvres pincées. Aucun son ne sortait, pas même un petit pet.
    Les sentiments. Écueil incommensurable si difficile à maîtriser, voire impossible sur certains aspects. La sagesse, grande qualité, confie à certaines âmes le pouvoir de mieux gérer cet ensemble, mais chaque homme est doté de faiblesses, quelle qu'elle soit. L'envie, la haine, l'orgueil, la solitude, certains sentiments sont si puissants que le plus grand des Maîtres Sages pourrait fléchir devant eux.
    Sa démarche wobotique la conduisit jusque devant le Panneau des Candidatures, qu'elle ne pouvait plus esquiver compte tenu de ses responsabilités. Elle souleva les deux derniers parchemins affichés, ceux de Theyst et Eressea. Un haut-le-coeur remonta jusqu'à sa bouche, et c'est in-extremis qu'elle retint ce qui voulait en sortir. Elle vacillait, étourdie par les embruns d'alcool au fond de son estomac. Sa main tenait le comptoir fermement, agrippée comme moumoule sur rocher. Il lui fallut quelques longues minutes avant de reprendre ses esprits. Pour améliorer sa condition, l'Eniripsa ne prononça aucun mot mais fit marcher sa gorge pour accueillir une nouvelle rasade de bière brune. Quernan, derrière son comptoir au premier rang, assistait à la scène sans intervenir. Il avait confiance en elle et savait qu'elle se sortirait de cette tourmente idiote très prochainement.
    L'amour, est un fléau. Artefact de douleur, déception, contrainte, attente, ce n'est que la mort qui entoure ce faux ami. Plaie insoignable, qui transperce les plus grandes armures...
    Sa vue était trouble, elle plissait les yeux pour y voir mieux. Elle commençait vraiment à ne plus tenir sur place, il fallait qu'elle le fasse. Sa plume était mouillée, d'une encre bleue vive. Ses gouttes tâchaient le plancher, ainsi que la tunique de Zaurane. Elle hissa son bras à hauteur du parchemin de candidature d'Eressea, et sans attendre traça sa signature, attestant son approbation. Ce geste fut le dernier, car elle s'écroula de tout son long à même le sol, l'encre imprégnant son ventre et ses cheveux.
    Par la sainte soignante, guérissez ce maux, pour que soient chassés démons et peurs, de ce corps innocent. Ce corps innocent...

    [HRP : Wouhou, petit trip. Bon en l'occurrence, avec tous ces votes positifs : bravo, tu es accepté parmi nous en tant que Recrue ! Ça n'apparaît pas encore sur ta candidature car comme tu vois, l'Enivrogne est tombée dans les vapes ! Elle reprendra ses esprits d'ici ce soir, ou Leian pourra te l'annoncer si elle passe par le Refuge. À ce moment là nous t'indiquerons quel guide sera nommé pour te permettre de mieux t'introduire dans le Clan, ainsi que les petites missions à remplir ainsi que le déroulement de la période d'essai.

    À très bientôt !

    PS : Theyst, si tu me lis, je m'occupe de toi ce soir :p je peux pas enchainer mais je te promets une réponse ce soir Smile]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Zaurane le Jeu 19 Jan - 21:09

    C'était au tour de Eressea d'obtenir la mention officielle quant à sa nouvelle identité au sein du Refuge. L'homme bénéficiait de quelques accès spéciaux, seulement remis au Cercle d'amis proches de la Meneuse. Sauf qu'aux dernières nouvelles, les choses avaient quelque peu changé. Il ne comprenait pas bien pourquoi elle n'avait pas apposé de véto sur sa candidature. Il ne savait pas tout au sujet de cette histoire, mais son observation constante, son rôle de messager, et surtout le fait qu'il connaissait sa patronne depuis lurette lui laissait entendre qu'il y avait bien plus à manger sous l'assiette que dans son contenant...C'est ampli de doutes, qu'il rédigea le même message à l'attention du second candidat :

    Vous êtes accepté en tant que Recrue au sein du Refuge. Miom sera vôtre guide attitrée, et répondra à vos questions aussi nombreuses soient-elles. La période d'essai dure quinze jours et peut-être prolongé en cas d'équité des votes ou par simple demande du meneur. Vous prendrez le soin de contacter Zaurane ...

    Il ne savait pas quoi écrire à la place. Il voulait protéger son amie, et les siens. Ce bazar n'avait pas lieu d'être. Il gratta le bout de la plume contre son gros crâne, et soupira. Grommelant il écrivit le prénom du chargé de recrutement et se dit qu'elle saurait très bien se débrouiller dans ses nouvelles fonctions. Il continua son message :

    ...afin qu'elle vous remette les éléments Silverians tels que le blason, et quelques documents importants.

    Quernan, du Clan Silveria.

    La candidature fut estampillée du Sceau Silverian.

    [HRP : Et voilà c'est officiel également ! Comme précisé sur la candidature de Theyst, ce soir je ne serais pas disponible et je crois que Leian aussi, alors je t'invite à nous contacter par le moyen de ton choix dès demain soir, à partir de 18h45 pour ma part ! Bonne nuit !]


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.
    avatar
    Eressea

    Messages : 35
    Âge : 47
    Localisation : Ailleurs
    Activité : Bûcheron, Sculpteur de bâtons
    Humeur : Nostalgique

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Eressea le Ven 20 Jan - 14:08

    Eressea se décidait enfin à revenir au refuge pour prendre des nouvelles de sa candidature. Il avait hésité jusque là à le faire, sans doute découragé par les bruits qui couraient au village. Un médecin criait partout qu'il s'était fait agresser par une ivrogne à moitié hystérique qui avait éparpillé ses dents sur le sol. Il clamait haut et fort qu'il ne fallait plus lui parler du Clan Silveria.
    La fausse réputation faîte au clan était le moindre de ses soucis, il la savait infondée. Mais il craignait encore par dessus tout de tomber nez à nez avec celle qu'il savait être l'auteur du délit.
    Il avait donc attendu le lendemain pour examiner le tableau, plein d'espoir.
    Sa candidature avait donné lieu à beaucoup de réactions, essentiellement positives. Il décida, par politesse, de leur répondre à toutes. En bas du parchemin il crut reconnaître la signature de Zaurane, au milieu de tâches brunes difficilement identifiables mais qui dégageaient une odeur encore vive 24h après.
    La façon dont avait été écrasée la plume sur le parchemin lui laissa imaginer comme sa période d'essai serait délicate. Au moins, une chose était sûre. La petite éniripsa avait repris du poil de la bête et il en était ravi...

    Le message laissé par Quernan lui confirmait son intégration en tant que recrue. Miom serait sans aucun doute un très bon guide. Il avait hâte de pouvoir s'installer au refuge. La perspective de pouvoir enfin profiter pleinement des lieux ramena le sourire sur son visage.
    Il lui restait une dernière formalité administrative. Il s'en acquitterait le plus vite possible...

    Avant de quitter le refuge pour terminer de démonter son campement, il rédigea son mot de remerciements.


    Yugi, j'ai moi aussi hâte de te rencontrer pour devenir ton ami.

    Miom, je suis ravi de te savoir mon guide. J'ai beaucoup d'estime pour toi et compte tenu des circonstances, je ne pouvais sans doute pas rêver mieux. Ce sera l'occasion pour moi de te prouver qu'un simple bâton d'éleveur de bouftou peut être une arme redoutable. Si nous avons l'occasion de nous entraîner l'un contre l'autre, tu comprendras mieux...

    Chleen, j'espère pouvoir te prouver que ta première impression était la bonne. J'ai en effet une affection particulière pour le clan.

    Juste Lina, moi aussi je serai ravi de faire connaissance. Nous en aurons sans doute l'occasion.

    Merci à tous pour vos messages de sympathie. Je ne vous décevrai pas.

    [HRP: je ne serai sans doute pas présent ce samedi. J'essayerai de vous contacter dans la journée de dimanche, ou plus tard selon vos disponibilités. Merci Very Happy ]

    Contenu sponsorisé

    Re: Visiteur nocturne

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 8:02