Refuge de guerriers et mercenaires en quête de kamas, dans la Communauté de Kuri


    [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Partagez
    avatar
    Keridwen

    Messages : 26

    [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Keridwen le Mer 30 Mar - 8:59

    Et dire qu'elle avait passé tout ce temps, juste pour pouvoir rentrer dans un certain clan. La première fois qu'elle en avait entendu parlé, ce devait être à la sortie d'une taverne. Clan Silvéria. Puis, cela lui était sorti de la tête. Après tout, elle n'avait pas que ça à faire, jouer... apprendre à manier ses poupées étaient bien plus important. D'ailleurs, elle prit tout d'abord le chemin de la plage, voulant voir si elle pouvait se débarrasser de quelques pichons qui pouvaient y trainer. Si quelques combats se passèrent parfaitement, rapidement, elle dut battre en retraite. Explication simple à cela : faites sortir des ronces du sable, ou bien mettez des poupées -animées, bien sûr- par terre, et vous verrez ce qu'il se passe. Excuse ? Non, pas du tout, mais elle dut bien avouer que son style, et sa maîtrise de son affinité avec la terre n'était pas encore parfaite, conclusion, les poupées s'étaient enlisées dans le sable tandis que de bien maigres ronces venaient fouetter les pichons, c'est pourquoi elle préféra l'option de la fuite.

    Le soleil étant encore haut dans le ciel, assez pour l'éclairer, du moins, elle voulut repartir à Astrub, cité quand même plus agréable pour faire ses emplettes, et raler à cause des gens impolis, que cette Horrible plage. C'est ainsi, coiffée d'un chapeau pointu et d'une cape ridicule, qu'elle parti de cette maudite étendue ensablée. Tout se serait bien passé... Si seulement. Si seulement son sens de l'orientation n'était pas aussi mauvais. Ne lui demandez jamais, Ô grand JAMAIS, un chemin, si vous êtes perdu, elle ne ferait qu'empirer la chose. Ou s'il elle donnait une bonne direction, pour vous retrouver, ce ne serait qu'un pur hasard. Bref. Vous l'aurez compris, au lieu d'astrub, où il fallait juste marcher dans la même direction, à l'ouest, pour y arriver, elle se retrouva dieu sait comment à Tainélia. Voulant faire bonne figure, plutôt que de pester une fois de plus sur ses parents qui lui avaient infligé ce sens incroyablement mauvais de l'orientation, elle se déplaça jusqu'au donjon, après avoir bien fait deux fois le tour de cette petite... ville, enfin, endroit, infesté de bouftou. Et elle réussit donc à se retrouver devant ! Ayant réussi à ramasser une clé sur une des sales bêtes qu'elle avait auparavant combattu, elle eut l'audace de demander si une personne pouvait l'accompagner, pour en combattre d'autre, monstres, à l'intérieur du donjon. Et elle eut de la chance ! Sinful, un iop plutôt pervers, naïf, et gentil, lui proposa de l'accompagner. Au cours du donjon, leur wadio commença à gresiller, et les deux compagnons se firent agresser par ... par une Eniripsa. Enfin, c'est ce qu'elle eut compris. Elle avait reconnu la voix, celle qui avait nommé ce clan. Silvéria. Tout lui revint en mémoire, et mettant de coté ses sarcasmes les plus durs, elle faisait des efforts, oui, ils entamèrent la conversation.

    Malgré tout ses efforts, elle fut traitée d'impertinente, juste parce qu'elle avait parlé d'une petite taille, et qu'elle avait demandé, si elle pourrait apprendre à voler... Mais tout cela fut mis au clair, et la petite Zaurane leur dit qu'ils pouvaient postuler pour rejoindre leur clan, quand la jeune Keridwen aurait atteint un cercle plus élevé. Gentiment, elle leur donna aussi l'adresse -chose bien utile pour la jeune Sadida- avant de couper court à toute conversation, et en leur souhaitant une bonne nuit. Les deux compagnons réussirent à finir ce donjon, triomphant admirablement du Bouftou Royal. Ils se séparèrent, l'une allant dormir sous un arbre, et l'autre... faisant une activité douteuse, sûrement, pour sa chère milice. Il y eut bien d'autre passage avec lui, missions pour cette foutu milice qui les conduisirent dans un cimetière, et d'autres choses.

    ----

    Quelques jours plus tard.

    Pour une raison inconnue jusqu'à ce jour, elle réussit à se retrouver à Bonta, alors qu'elle cherchait Amakna. Contactant un habitué des tavernes dont elle avait entendu le nom, et qui faisait aussi parti de ce clan, Halkoolo, il se donnèrent rendez vous à l'Arène. Chose bien heureuse, dans cette ville, ils avaient un système qui faisait en sorte de pouvoir se déplacer rapidement d'un point à un autre, moyennant quelques kamas, et ainsi, elle put se rendre, sans se perdre, jusqu'à cette arène. Le vieux papi, au regard vicieux, lui présenta une autre membre de ce clan, Miom. Une iop. D'après cette dernière, elle était moitié Iop, moitié Osamodas, mais Keridwen douta fortement de cette dualité en elle, et pensa que le coté Iop de son père était ressorti bien davantage que le coté doux de sa mère. A peine rentré dans l'arène, pour tuer quelques bêtes, l'Enutrof et Keridwen durent attendre que Miom retournent elle ne savait où récupérer une chose qu'elle avait oublié. Halkoolo soupira, de lassitude, apparemment habitué à cet oubli. Gentille, mais Iop. A peine le combat commencé, la Sadida fut honteusement assommée, sûrement par inadvertance, par la jeune femme, de ce combat, donc, elle ne se rappella pas grand chose. Une fois celui-ci finit, les trois personnes se séparèrent, le vieux allant à la taverne, fêter la victoire à force de grandes rasades, et de bonnes oeillades, sûrement, sur les serveuses, la Iop partant pour Tainélia, histoire de finir de se défouler sur des petites bêtes de laines, et Keri' -comme l'appelait affectueusement Mio- essayant d'aller à Amakna, enfin.

    Et elle y réussit ! Un jour après, pour être exact. Traversant les plaines horribles peuplées de choses... gélatineuses, puis se glissant entre les statues de pierres vivantes, se faisant poursuivre par des sangliers furieux. Elle passa rapidement au temple sadida, histoire de prendre un trousseau de clé. Et elle reçu un appel sur sa Wadio. Apparemment, Zaurane, et quelques unes de ses connaissances, préparaient une sortie, pour un autre donjon, histoire aussi de ramener de la bonne bouffe à préparer, chez eux. Le donjon du Dragon-Cochon. Pour une fois, Keridwen retint presque toutes ses remarques. Après tout, elle avait avec elle une certaine Mishelle, Sadida avec une maîtrise bien supérieur à la sienne. Il n'était pas question de faire mauvaise impression. Elle réussit à en placer tout de même, derrière son dos, énervant parfois la Zaurane. A la fin du donjon, ayant brillamment triomphé des sales bêtes dans les décors plus étranges les uns que les autres, et tout cela leur promettant un bon repas, pour les jours à venir, la iop, dont l'eniripsa était la tante, la prit à part, pour lui couler quelques mots. Cette Zaurane, bien que assez frustre et soulante, elle en avait elle même subit les foudres pendant quelques temps, pouvait aussi être gentille, et bonne. Il fallait juste lui laisser le temps de l'apprécier. Après cela, elle partit, elle aussi, en direction d'une taverne.

    Keridwen, laissée donc seule, retourna, directement à Amakna, où elle écrivit la lettre qui lui permettrait sûrement, elle l'espérait, de faire parti de ce clan si chaleureux. Et une fois cette lettre écrite, elle alla directement la rendre en main propre à leur refuge. Auparavant, elle avait réussi à arracher de quelques bouftous assez de laine pour se confectionner un chapeau et une cape de cette même matière. Voilà ce qui pouvait être lu sur la lettre, l'écriture était claire et lisible.

    Bonjour !

    Et bien, malgré le fait que nous nous soyons déjà rencontré à plusieurs reprises, je me représente à nouveau. Keridwen. Nullement orpheline, mais plutôt aventureuse, j'ai quitté la maison familiale il y a longtemps déjà. Et bien que mes pas ne me mènent que rarement où je le veux, je suis bientôt du cercle quarante-deux. Quasiment quarante, pour être précise. Du point de vu du caractère, dame Zaurane pourra confirmer, il m'est parfois difficile de retenir quelques commentaires, et quelques fois, ceux-ci peuvent ne pas être appréciés. (Vous pouvez voir que je ne cache pas mes mauvais cotés.) Passons donc aux bons. Bonne vivante, mettant de l'ambiance, et plantant parfois des arbres, ou plutôt me déguisant en arbre pour tromper l'ennemi, il n'est pas rare de me voir demander mon chemin. Prête à aider, je suis donc une sadida, s'amusant apprenant à manier ses poupées et son affinité comme il le faut. Puisqu'il faut une raison pour faire quelque chose, et bien voici celle qui pourrait bien être la mienne. Contre toute attente, il ne s'agit pas juste d'embêter dame Zaurane, bien que ce soit parfois amusant, mais plutôt de découvrir une nouvelle famille, qui ne reste pas cloitrée chez elle. Après tout, si je suis parti de chez moi, c'est bien pour découvrir, mais le concept de famille et d'amitié est une denrée rare. Si je peux le trouver chez vous, je ferais tout mon possible pour rentrer dans le clan Silvéria. Que ce soit du harcèlement, ou des manières plus douces.

    Keridwen.


    Et une fois cette lettre déposée, elle retourna vers Tainélia, histoire de gagner les quelques cercles qui lui manquaient.
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Zaurane le Mer 30 Mar - 17:10

    En cage, toute la journée. Comme un piou sauvage, furieux d'être enfermé, la Zaurane était une fois encore dans une humeur des plus conviviales. La Milice l'avait confinée à Astrub, terre des sans-kamas, refuge des non-payeurs. Fichue taxe hebdomadaire pensait la meneuse. Foutus gardes, foutus lois, foutu porte-kamas ! Elle pestait dans les rues de la ville bruyante, fusillant d'innocents — congénères — pious qu'elle croisait sur son chemin. C'est seulement lorsque le soleil emprunta sa route nocturne qu'elle reçut enfin sa bourse, dépensée immédiatement pour obtenir son droit de circuler. Elle ne savait plus qui avait instauré pareille ineptie, et un court instant s'imagina à la place du garni. Des milliards de kamas devaient tomber dans les coffres de cette personne...Elle songea à trouver l'identité de ce Corbac au plus vite.

    Pour l'heure elle rentrait au Refuge, en Amakna. D'un pas pressé, grognant à chaque minuscule enjambée, sa monture Azerty, retenue de force dans son enclos brakmarien. Ils lui avaient vraiment fait la totale, venir la chercher dans sa taverne favorite, devant tout le monde, à 5 gardes. Elle avait frôlé la prison, pour cause d'injures. Évitée grâce à son mot de régénération qui lui avait rendu toute l'appétence de ses atouts féminins. Bien loin étaient-ils lorsqu'elle franchit la porte du Refuge. Quernan ne prit pas la peine de lever la tête, reconnaissant la délicatesse de sa boule de nerfs favorite.

    Sa tête dépassait à peine du comptoir, elle tendit sa main sans un bonsoir, et attendit qu'on lui remette le courrier du jour. Quelques gazettes, des parchemins publicitaires, et enfin une lettre. Zaurane fit passer celle-ci en premier et en découvrit les premières lignes tout en gravissant les marches. Elle arriva au premier étage, le sourcil haut, la mine renfrognée. L'impertinente Keridwen. Elle avait bien besoin de ça ce soir. Une disciple de Sadida à la langue de plusieurs kilomètres, qui s'enroulait autour d'elle, perfide et piquante. Lire sa lettre lui aurait sapé le moral définitivement.

    Elle entra dans sa chambre, se débarrassa de ses vêtements et se faufila dans ses draps. Malgré la crasse qui ravageait son corps, elle n'avait pas envie d'aller se laver. Tant pis pour les mites ! Elle eut son premier sourire de la journée.

    Zaurane reprit le tas de lettres et magazines et entreprit une lecture tranquille bien installée dans son lit. La lettre de Keridwen qu'elle avait rangé en dernier finit par se replacer en haut de la pile. Zaurane soupira, agacée.
    "Que me veut-elle ? C'est moi la chieuse normalement..." dit-elle, se rongeant le pouce.
    "On vient à peine d'ouvrir les portes du Clan, j'essaie de...d'être gentille...merde et merde." elle repoussa la pile de parchemins et se leva.

    Zaurane ne pouvait pas vraiment s'en prendre à Keridwen, son caractère était tellement explosif. Peut-être qu'après tout elle ne faisait que répondre aux attaques qu'elle lui envoyait inconsciemment ? Peut-être, peut-être pas. Elle lut enfin la lettre, cherchant réponse à ses questions. Elle sourit contre toute attente face à la franchise et au naturel dynamique de la demoiselle. Après tout, les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes. Peut-être, peut-être pas.

    Elle glissa une note qu'elle punaisa au parchemin :

    "Je sens qu'on va te voir souvent tourner autour de nous, alors va pour une mise à l'essai. Impertinente !"

    La Malice se lisait dans les yeux de Zaurane. Elle enfila rapidement une toge afin de déposer la candidature à Quernan. Il ne manquait plus que quelques réponses de ses camarades et l'aventure Silverianne commencerait pour Keridwen.
    avatar
    Miom
    Coordinateur

    Messages : 540
    Localisation : Dans un bain de sang de Kanigrous

    Re: [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Miom le Jeu 31 Mar - 14:57

    Épuisée par l’affrontement avec ce Dragon, mais surtout démoralisée par sa faiblesse, Miom se rendit au refuge, histoire de faire une bonne pause au calme.

    Elle rentra par les cuisines choppant au passage une cuisse de sanglier et continua son chemin jusqu’à la taverne. S’installant sur un tabouret au comptoir elle commanda une bière à Mandralia pour accompagner son repas frugal.
    La serveuse voulu discuter et lui demanda :
    "Alors cette journée ? " sur un ton aimable
    "'M'en parle pas, c'était vraiment atroce !" répondit la jeune iop sur d'un ton déplorable.
    Mandralia s’intéressa à l'histoire de Miom et voulu tout savoir ! Lancée par sa Pinte de bière Miom lui raconta la journée la plus démotivante de sa vie de disciple de Iop.

    Une fois son casse-croute englouti, et carrément anéanti, elle voulu monter rapidement à l’étage, avec pour seul objectif son lit. Mais Quernan l’interpella et lui signala une nouvelle candidature. Miom lu rapidement la lettre de Keridwen , et réussis à sourire en voyant le mot de Zaurane, sachant que le matin même cette dernière lui avouait avoir hâte que Keri intègre le clan … quelle mauvaise foi ! « Enfin si ca lui chante ... » marmonna-t-elle.

    Elle prit une plume, et de son écriture la plus soignée rédigea brièvement ces quelques mots :
    « M'est avis que Keri ferait une nouvelle recrue parfaite. Son caractère, aussi fourbe que ses poupées, agrémentera nos journées de remarques amusantes et de vitalité. »
    Qu’elle épingla au tableau.

    Voyant bien que Quernan voulait faire plus ample connaissance avec elle, Miom le regarda avec toujours ce sourire sur le coin des lèvre, il lui lança " Alors bonne journée ? " Exaspérée elle leva les yeux au ciel et pris son visage entre ses mains, d'un air pitoyable, elle le salua sans répondre donc et monta jusqu'à sa chambre. Par bonheur Infection n’y était pas, elle avait eu son cota d’aventure et de rencontre pour la journée.
    avatar
    Halkoolo

    Messages : 71
    Âge : 26
    Localisation : Brâkmar la Rouge
    Activité : suce des gros esquimaux
    Humeur : Mielleuse.

    Re: [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Halkoolo le Jeu 31 Mar - 19:32

    Halkoolo courra sur la route sinueuse qui serpentait dans la lande. Il devait se dépêcher d'arriver à la taverne avant la nuit.

    Il avait croisé Zaurane un peu plus tôt, dans un état plus que second. Il faut dire que la patronne raffolait de la bière d'Amakna. Cette mousse blanche légère et onctueuse flottant sur ce nectar brun et pétillant avait un pouvoir presque aussi attractif que les Dofus... Sur Zaurane en tout cas.Malgrès toutes ses divagations, la meneuse du Clan lui avait expressément demandé d'aller lire une candidature arrivée quelques jours plus tôt et qui lui semblait très prometteuse.

    A bout de souffle, le vieil homme poussa la lourde porte de bois massif qui le séparait de l'antre de la famille Silveria. Se dirigeant directement vers le comptoir ou se tenait Quernan, il lança dans un grondement :
    " Aboul'lacandid'mongros ! "

    Surpris par les paroles d'Halkoolo, Quernan n'eut d'autre choix que de donner le morceau de parchemin à l'enutrof. Halkoolo s'en saisit et alla s'asseoir à une table pour lire cette fameuse candidature.

    Il lut et relut cette candidature. Cette Keridwen, il la connaissait ! C'était une jeune sadidette qu'il avait aiguillé quelques jours auparavant ! Une plantureuse créature, pleine d'enthousiasme et de bonne volonté. Voilà ce qu'il fallait au Clan ! Halkoolo retourna donc le parchemin et annota ces quelques mots, sous ceux de Zaurane et de Miom :

    Keridwen, c'est avec plaisir que je vote favorablement à ta candidature !
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Zaurane le Ven 1 Avr - 8:15

    Il ne lui restait plus qu'à lui annoncer la nouvelle. Elle cherchait sur quel ton le lui dire. Un simple message ? Lui annoncer directement et lui offrir une mousse bien fraiche ? Pourquoi se prenait-elle autant la bouille ? Après tout, une recrue est une recrue songeait Zaurane. Elle opta pour la simplicité et procéda ainsi : du sceau Silverian qu'elle apposa sur le parchemin de la candidate, elle y inscrit ces mots : Acceptée en période d'essai, passe au refuge , contacte Halkoolo ou moi-même et nous t'intégrerons.

    Quelle formalité. Tant pis, la lettre était déjà entre les mains velues de Quernan, prête à retourner à l'envoyeur.

    [Bienvenue Keridwen en tant que Silverianne à l'essai, tu peux mp en jeu Halkoolo ou Zaurane dès que tu nous croiseras (je ne serais pas là avant 21h je pense)

    ps : les tuteurs seront Halkoolo et Zaurane.]
    avatar
    Zaurane
    Admin

    Messages : 1541
    Localisation : Taverne d'Argent, Frigost
    Activité : Couture
    Humeur : Niaise

    Re: [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Zaurane le Mer 20 Avr - 20:47

    De retour de son périple glacial, elle avait invité avec une délicatesse habituelle, la jeune Keridwen à la rejoindre sur Otomaï. La piquant à vif, tentant de l'effrayer, elle finit par lui avouer, que oui, elle resterait parmi eux. Jusqu'à ce que la mo...indéfiniment. Bien qu'en face il n'y eut aucune panique — il aurait été malsain qu'un vent de panique se soit imiscé dans la scène — elle était satisfaite de son forfait. Elle rentra donc au Refuge, afin d'attester officiellement et solennellement l'intégration de Keridwen.

    Rhum en main, sceau de l'autre, une gorgée, un crachas et ce fut fait. Le destin était scellé.


    ________________________________________________________________
    L'Amour est à une distance infinie de mon Monde parfait, et pourtant je cours, piégée dans sa direction.

    Contenu sponsorisé

    Re: [Intégrée puis Disparue] Une lettre avant l'heure.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 3:50